Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

11 - I - Question d'actualité de Melle Charlotte NENNER et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Préfet de police concernant la circulation des bus rue du Faubourg-Saint-Martin

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2002


M. LE MAIRE DE PARIS. - La première question d'actualité est une question de Melle Charlotte NENNER et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Préfet de police concernant la circulation des bus rue du Faubourg-Saint-Martin, dans le respect du Code de la route pendant la campagne présidentielle.
Madame, vous avez la parole.
Melle Charlotte NENNER. - Merci, Monsieur le Maire.
Monsieur le Préfet, les sièges de campagne de deux candidats à l'élection présidentielle se situent sur la rue du Faubourg-Saint-Martin et la rue Saint-Martin, sur l'itinéraire des lignes de bus 38 et 47.
Si nous nous félicitons que ces candidats aient choisi le Nord de Paris pour installer leurs locaux, nous nous interrogeons sur les conséquences de ces implantations sur la circulation des bus et sur le respect des couloirs qui leur sont réservés.
En particulier le local de campagne situé rue du Faubourg-Saint-Martin se situe le long du couloir de bus et nous pouvons constater qu'il est occupé toute la journée par des berlines en stationnement illicite. Cela gène la circulation des bus, mais crée aussi des embouteillages qui renforcent la pollution atmosphérique ainsi que des problèmes de visibilité pour la traversée des piétons.
Ainsi mercredi dernier c'était bien tout le secteur qui était bloqué par l'afflux de véhicules stationnés en double file, voire en triple file.
Il n'est pas acceptable que la vie des habitants d'un quartier soit bouleversée pendant deux mois par la présence de telle ou telle personnalité.
Connaissant les positions fermes de ces candidats sur la lutte contre les incivilités et l'insécurité, nous ne doutons pas qu'ils seront réceptifs à une demande de respect de la réglementation.
C'est pourquoi je vous demande, ainsi que les élus du groupe "Les Verts", quelles mesures vont être engagées par la Préfecture de police afin que les couloirs de bus de la rue Saint-Martin et de la rue du Faubourg Saint-Martin et les règles élémentaires du Code de la route soient respectés pendant la campagne pour l'élection présidentielle.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci.
Monsieur le Préfet de police, vous avez la parole.
M. LE PÉFET DE POLICE. - Madame, je voudrais simplement indiquer que les réservations de stationnement qui ont été instituées au bénéfice des véhicules relevant des sites retenus par les candidats aux élections présidentielles sont mises en place de façon temporaire et très limitée et cela pour des raisons de sécurité.
Les sièges de campagne sont en effet par nature des lieux de rassemblement de personnes et c'est pourquoi la Préfecture de police a pris soin dans les consignes données aux services de police locaux de concilier au mieux la vie des quartiers concernés où sont établis ces sièges avec le nécessaire respect des règles de la vie démocratique.
Je n'ai d'ailleurs pas manqué à l'occasion de votre intervention de rappeler ces principes d'action aux services de police.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup, Monsieur le Préfet.