Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la rentrée scolaire 2006.

Déliberation/ Conseil municipal/ Septembre 2006 [2006 V. 298]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 18 octobre 2006.
Reçue par le représentant de l?Etat le 18 octobre 2006.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Un fois encore, la rentrée scolaire s?est ouverte, dans de nombreuses écoles parisiennes, sur l?inquiétude et l?angoisse pour les élèves, leurs parents et leurs enseignants.

Une fois encore, baisse de dotations horaires globales, fermetures de classes, refus d?ouvertures de classes dans des écoles surchargées ont été le lot de cette rentrée 2006.

Triste répétition et triste constat, bouleversant les premiers jours des enfants sur les bancs de l?école, compromettant, de fait, les conditions pourtant inestimables d?un premier rapport à l?école réussi.

Une fois encore donc, c?est la mobilisation accrue des parents, de l?ensemble de la communauté scolaire - enseignants, directeurs, organisations syndicales, et de certains élus parisiens refusant de plier face aux restrictions imposées par le Rectorat, qui a permis à la plupart des écoles touchées par ces mesures inconsidérées, de fonctionner de nouveau dans des conditions correctes.

Cependant, malgré la détermination de tous ces acteurs, certains groupes scolaires n?ont pas obtenu gain de cause et ont été contraints d?ouvrir dans des conditions d?enseignement et de sécurité dont les conséquences pourraient porter un grand préjudice aux enfants.

La politique scolaire et éducative du Rectorat, inquiétante et peu ambitieuse, ébranle les efforts de la Ville en faveur de l?école à Paris, notamment ceux faits en matière de constructions et d?extension des capacités d?accueil dans les écoles maternelles et élémentaires.

Afin de ne pas étouffer cet effort, mais surtout afin de permettre aux élèves des écoles, dont les v?ux n?ont pas été entendus par le Rectorat, d?entamer leur scolarité de manière sereine, à l?égal des autres écoliers parisiens.

Sur proposition de Mme Nicole BORVO et des éluEs du groupe communiste,

Emet le voeu :

Que M. le Maire de Paris intervienne fermement auprès du Rectorat pour :

-qu?il débloque les fermetures dans les écoles suivantes :

- école élémentaire, rue Neuve Saint-Pierre (4e) ;

- école élémentaire Parmentier (11e) ;

- école élémentaire square Fournier (14e) ;

- école élémentaire Jouffroy d?Abbans (17e) ;

- école élémentaire 41, rue de Tanger(19e) (29 élèves par classe dans une placée en zep 4) ;

- école élémentaire rue du Clos (20e) (en zep 4) ;

- qu?il accorde l?ouverture d?une classe supplémentaire dans les écoles suivantes :

- école élémentaire Béranger (3e) ;

- école maternelle Baleine (11e) ;

- école élémentaire Saussure (17e) ;

- école élémentaire Moll (17e) ;

- école maternelle Tourelle (20e).