Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la situation de Jeff BABATUNDESHITTU.

Déliberation/ Conseil municipal/ Septembre 2006 [2006 V. 319]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 19 octobre 2006.
Reçue par le représentant de l?Etat le 19 octobre 2006.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Arrivé en France en 2004 à l?âge de 17 ans après avoir dû fuir le Nigeria touché par de graves émeutes au cours desquelles sa mère a été enlevée puis assassinée, Jeff BABATUNDESHITTU a été immédiatement pris en charge par l?association ?France Terre d?Asile? et a présenté une demande de régularisation en tant que réfugié politique.

Scolarisé dès son arrivée en France en classe d?accueil au collège Saint-Exupéry (10e), puis en CAP ?Métiers de l?enseigne et de la signalétique? au lycée Dorian (11e), il a passé en 2006 ses examens de première année de CAP.

Malgré son désir manifeste de se former et de faire sa vie dans notre pays, et alors qu?il ne dispose plus d?attache familiale dans son pays d?origine, sa demande du statut de réfugié a été rejetée en février 2006. La mobilisation en faveur des milliers d?enfants scolarisés de sans-papiers lui a laissé pourtant entrevoir un espoir en mars dernier, date à laquelle il a effectué une nouvelle demande de régularisation avec le soutien du Réseau éducation sans frontières. Dès lors, les soutiens n?ont pas faibli : outre la mobilisation de l?ensemble de l?équipe pédagogique et des élèves du lycée Dorian, ce sont les associations et les élus qui ont organisé le 24 juin dernier la cérémonie de parrainage de Jeff en mairie du 11e arrondissement. Des dizaines de lettres attestant de la bonne intégration de Jeff ont d?ailleurs été adressées au Ministre de l?Intérieur tout au long du moins d?août.

Pourtant, après plusieurs semaines passées au centre de rétention de Vincennes, Jeff a été expulsé le 30 août vers le Nigeria où il craint chaque jour pour sa sécurité et sa survie. Sans se soucier du cas personnel de Jeff, et alors que sa scolarité ainsi interrompue au milieu d?une formation compromet gravement les projets d?avenir qu?il avait en France, le Ministre de l?Intérieur a campé sur ses positions dès le début de l?instruction de ce dossier pour faire du cas de Jeff un exemple. Cette décision d?expulsion apparaît dès lors d?autant plus inacceptable.

Aussi, sur la proposition de M. Patrick BLOCHE et des membres du groupe socialiste et radical de gauche, M. Jacques DAGUENET et les membres du groupe communiste, M. Georges SARRE et les membres du groupe Mouvement Républicain et Citoyen, M. René DUTREY et les membres du groupe Les Verts,

Emet le voeu :

-que le Maire de Paris intervienne après du Ministre desAffaires étrangères afin que Jeff BABATUNDE-SHITTU obtienne un visa qui lui permette de revenir régulièrement en France et de poursuivre ainsi sa scolarité dans de bonnes conditions.