Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif au développement d’indicateurs permettant de mesurer la situation sociale des parisiens.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juillet 2009 [2009 V. 208]


Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 23 juillet 2009.

Reçue par le représentant de l?Etat le 23 juillet 2009.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Si la crise économique se mesure déjà largement dans les chiffres, en matière sociale, le pire est à venir. Hausse du chômage de 13% à Paris sur un an, baisse des offres d?emploi collectées par pôle Emploi de 40% amorce d?une baisse de la consommation, autant d?indices qui nous alarment et imposent aux pouvoirs publics de mettre en place les réponses adaptées.

La grande mesure annoncée par M. Sarkozy vise les salariés touchés par un licenciement économique. Or, le gros des nouveaux chômeurs est constitué essentiellement de salariés en fin de CDD, d?intérimaires, de jeunes et de contrats précaires. Lorsqu?on sait que l?assurance chômage ne remplace en moyenne que 65% du dernier salaire et que la hausse du chômage ne fait que commencer à Paris, on mesure les risques sociaux de la crise.

Notre collectivité mène depuis 2001 une politique offensive en matière de solidarité et de lutte contre l?exclusion, s?efforçant de développer des réponses spécifiques aux besoins des Parisiens fragilisés. Et en période de crise, il est important de réagir vite et de façon ciblée, afin d?optimiser notre intervention en matière sociale.

A cette fin, il apparaît nécessaire de développer des outils d?information trimestriels au niveau parisien, qui permettraient d?avoir un état fréquent de la conjoncture en matière sociale et de prendre la mesure de sa dynamique, afin d?anticiper les évolutions, et le cas échéant d?ajuster nos politiques.

II s?agit pour les élus parisiens de pouvoir ainsi mesurer la précarisation des ménages, les risques de basculement dans la pauvreté, et au-delà le sentiment de fragilité, d?appauvrissement, ou de déclassement des ménages parisiens. De telles données précises et localisées, de nature économique et sociale, renforceraient notre capacité à développer des ressources adéquates et à les diffuser auprès de ceux qui en ont besoin.

C?est pourquoi sur proposition de M. Julien BARGETON et des élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés,

Émet le v?u :

Que soit lancée une réflexion sur le développement d?indicateurs conjoncturels parisiens en matière sociale permettant notamment de mesurez- l?évolution de la précarité dans la Capitale.