Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la dépose et à la repose des îlots directionnels et des feux de signalisation situés sur l’avenue des Champs-Elysées.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juillet 2009 [2009 V. 251]


Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 23 juillet 2009.

Reçue par le représentant de l?Etat le 23 juillet 2009.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Considérant que l?arrivée du Tour de France sur les Champs-Elysées est un événement international de grande notoriété ;

Considérant que la société à but lucratif ASO, organisatrice de l?événement, ?exige? que la ville dépose les mobiliers de sécurité et la signalisation pour des raisons d?esthétique télévisuelle ;

Considérant que cette mesure a des incidences financières importantes, puisque la dépose et la repose des mobiliers en question pour l?événement s?élèvent entre 60.000 euros et

90.000 euros, par opération et que la société ASO refuse de supporter cette charge ;

Considérant que cette prestation est à la charge exclusive de la Ville alors qu?elle devrait à l?évidence être à la charge du demandeur et que pour réduire cette charge financière la ville s?abstient de replacer ces protections entre le 14 juillet et l?arrivée du Tour de France ;

Considérant que cette absence de protection des piétons entre le 22 juin et le 26 juillet est d?une extrême dangerosité en cette période de très forte fréquentation touristique ;

Sur la proposition de M. François LEBEL, Mme Martine MERIGOT de TREIGNY et des élus du groupe UMPPA,

Emet le v?u :

- que le Maire de Paris exige que le démontage et le remontage des mobiliers soient pris en charge exclusivement par le demandeur, l?organisateur du Tour de France, cette prestation sera très largement compensée par les droits de télévision considérables que touche seule la société ASO.