Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

65 - 2001, DLH 326 - Octroi de la garantie de la Ville de Paris pour le service des intérêts et l'amortissement des emprunts à contracter par l'O.P.A.C. de Paris en vue du financement d'un programme d'acquisition-amélioration d'une résidence étudiante de 25 logements locatifs à usage social située 61, rue Myrha (18e). - Participation financière de la Ville de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2001


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du projet de délibération DLH 326 concernant l'octroi de la garantie de la Ville de Paris pour le service des intérêts et l'amortissement d'emprunts à contracter par l'O.P.A.C. de Paris en vue du financement d'un programme d'acquisition-amélioration d'une résidence étudiante de 25 logements locatifs à usage social située 61, rue Myrha dans le 18e.
La parole est à Mme DECORTE.
Mme Roxane DECORTE. - Monsieur le Maire, je vais m'efforcer d'être brève. Dès que je vois des éléments de diversification de l'habitat, je ne peux que m'en féliciter. Cependant, il me semble important de préciser que nous recevons de nombreuses plaintes des riverains de la rue Myrha qui sont exaspérés et qui souhaitent déménager car de sérieux problèmes de sécurité, trafic de drogue et prostitution se posent.
J'espère que ces problèmes seront résolus avant la livraison de ces 25 logements étudiants. Il ne faut pas faire la politique de l'autruche et penser que la présence de cette résidence suffira, à elle seule, à résoudre les difficultés.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - M. ASSOULINE va vous répondre.
M. David ASSOULINE, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Ce n'est pas la délibération qui est remise en cause par Mme DECORTE puisqu'elle est favorable à la délibération. Je ne vais pas vous accabler à cette heure-ci en vous décrivant le projet. C'est une résidence étudiante, 25 logements. Bien entendu et d'ailleurs, ce ne serait pas bien pour les étudiants de considérer que, parce qu'on les implante là, le quartier va changer tout seul. On pourrait les mettre dans une situation difficile. La maire d'arrondissement, l'ensemble des services de la Ville font en sorte que, dans ce secteur, les choses puissent aller mieux. Le fait qu'il y ait une diversification et une mixité sociale dans le quartier, avec cette résidence étudiante, va y concourir.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 326.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DLH 326).