Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

53 - Vœu n° 67 déposé par M. GAREL au nom du groupe "Les Verts" relatif à la rue Durantin, dans le 18e

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2001


M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Nous passons au voeu n°67 présenté par M. GAREL et le groupe des élus "Les Verts" concernant la rue Durantin, dans le 18e.
La parole est à M. GAREL.
M. Sylvain GAREL. - Rue Durantin dans le 18e comme dans de nombreuses rues parisiennes malheureusement se pose un problème dû au stationnement illégal des automobiles le soir et les week-ends, les dimanches en particulier ou à cause du stationnement qui a lieu des deux côtés de la rue, alors que pendant le jour il n'est autorisé que d'un côté. Les véhicules de secours ne peuvent plus passer à partir de 18 heures. C'est une rue assez longue même si elle n'est pas très large et donc vous imaginez ce qu'il pourrait arriver si un incendie se déclarait au milieu de cette rue : les voitures de pompiers ne pourraient pas passer.
Cette situation est d'autant plus embêtante pour la Ville de Paris que lors d'un rapport remis en octobre 1999, M. Joseph de LA RUBIA, Commissaire enquêteur chargé de l'enquête publique préalable à la modification du P.O.S. de Montmartre a déclaré : "je recommande également aux services de la Ville concernés l'adoption de mesures nécessaires au libre accès et à la libre circulation, notamment des véhicules de la sécurité et protection civile aux lieux affectés par le stationnement sauvage voire en particulier la rue Durantin.
Rien n'a été fait depuis octobre 1999 alors qu'une pétition a été signée par une centaine d'habitants de cette rue et aussi les commerçants. Pour une fois, il n'y a pas d'opposition entre les commerçants et les habitants de cette rue pour demander que le trottoir soit élargi de quelques dizaines de centimètres d'un côté ou de l'autre ou des deux côtés, suivant la solution technique qui sera retenue, pour empêcher ce stationnement illégal.
C'est pourquoi il est demandé que les trottoirs de la rue Durantin soient élargis afin d'empêcher le stationnement illégal et que ces travaux d'urgence du point de vue de la sécurité soient inscrits au budget 2002 de la Ville de Paris.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Je pense que la parole est à M. BAUPIN ou M. CONTASSOT ?
M. Yves CONTASSOT, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Au vu des difficultés constatées dans le premier tronçon de la rue Durantin, la Préfecture de police a demandé, comme Sylvain GAREL, pour une fois unis dans une même démarche, le recalibrage total de la rue Durantin. Je ne résiste pas au plaisir de cette convergence.
Le financement des travaux du deuxième tronçon est estimé à 155.000 euros et évidemment ce financement sera examiné lors de l'élaboration du budget modificatif 2002. Il n'y a pas eu d'ailleurs d'amendement pour le budget primitif 2002. Sous cette réserve de rajouter "modificatif" à la deuxième ligne, que ces travaux d'urgence soient inscrits au budget modificatif 2002, je donne un avis favorable.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Monsieur GAREL, mais sans réintervenir.
M. Sylvain GAREL. - J'accepte l'amendement de l'Exécutif.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Très bien.
Monsieur VUILLERMOZ, vous avez la parole.
M. Jean VUILLERMOZ. - Une explication de vote. Evidemment nous allons voter favorablement, mais dans nombre d'arrondissements de Paris ces situations se reproduisent. Par exemple dans le 19e arrondissement sur la Butte Bergère, nous sommes exactement dans le même cas, c'est-à-dire qu'à chaque fois qu'il y a un problème de requalification de rue du fait des problèmes de sécurité et du passage des pompiers, nous sommes dans ce cas.
Il serait peut-être intéressant que de ce point de vue nous fassions l'examen de l'ensemble des rues de Paris concernées et qu'il puisse y avoir, à partir de là, au niveau budgétaire, suffisamment d'argent pour réaliser l'ensemble des travaux concernés.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Bien. Après cette explication de vote, je rappelle le souhait que le v?u soit amendé au lieu de budget 2002, budget modificatif 2002.
Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u n° 67 amendée, déposée par M. GAREL relative à la rue Durantin.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u n° 67 est repoussée.