Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

9 - 2004, DDEE 11 G - Conventionnement de l'association "Egée" pour la tenue d'une permanence à la Maison du développement économique et de l'emploi du 14e arrondissement

Débat/ Conseil général/ Juin 2004


Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous poursuivons nos travaux par l'examen du projet de délibération DDEE 11 G concernant le conventionnement de l'association "Egée".
M. Olivier PAGÈS nous a rejoint, je lui donne donc la parole.
M. Olivier PAGÈS. - Madame la Présidente, je souhaitais affirmer notre entier soutien à ce projet de délibération qui par delà le renforcement du dispositif d'aide à l'accès à l'emploi et à la création d'entreprise qu'il permet, a le mérite de mettre en avant l'engagement citoyen des retraités parisiens. L'association "Egée", association de l'entente des générations pour l'emploi et l'entreprise, est en effet composée d'anciens cadres responsables d'entreprises ou d'organismes bancaires à la retraite ou en préretraite, qui font le choix de s'investir bénévolement dans une activité d'utilité sociale. Ils mettent leurs compétences à la disposition de l'emploi et de l'activité dans le cadre d'une stricte déontologie. Ils témoignent ainsi par leur engagement d'une conscience citoyenne, d'un souci des autres et en particulier des autres générations.
L'action d'"Egée" est un exemple fort de la mobilisation de plus en plus grande des seniors dans notre société. Ce n'est pas le seul, les seniors sont présents dans de nombreuses autres associations et n'agissent pas seulement dans le domaine économique. C'est le cas de l'association "Lire et faire lire" où des retraités vont dans les écoles transmettre le plaisir de la lecture aux écoliers. Ils participent ainsi activement à la lutte contre l'illettrisme des plus jeunes.
Dans la même logique mais en direction de juniors, on trouve sur le Net un site Cyber-papy où des anciens ayant du temps, un véritable savoir-faire et l'esprit de solidarité, sont prêts à se mettre à l'écoute de ceux qui rencontrent des difficultés scolaires.
Les conseils des sages sont également un lieu important de l'expression citoyenne des seniors, conseils consultatifs composés d'habitants âgés de plus de 60 ans de toutes origines sociales et culturelles. Ils ont pour mission de réfléchir à tous les aspects de la vie de la cité (urbanisme, culture, formation des jeunes, environnement, emploi, intergénération) en toute indépendance, et d'éclairer par leurs réflexions les élus dans leur prise de décision.
Ces quelques exemples qui montrent le dynamisme des retraités font voler en éclat beaucoup des préjugés qui circulent autour du vieillissement dans notre société, tels que "les vieux sont une charge", "la retraite, c'est la fin d'une vie d'activité".
Ils montrent que la retraite n'est pas une fin mais une nouvelle étape dans la vie.
Je suis intervenu sur ce thème au salon des seniors qui s'est déroulé en avril dernier à Paris ; les réactions dans la salle ont confirmé la volonté de nombreux retraités de s'engager. De nombreuses questions ont révélé cependant le manque d'information, en tout cas d'orientation, sur les possibilités d'engagement qui leur sont offertes. Il apparaît donc nécessaire que la Ville de Paris accentue l'effort en direction des retraités qui souvent, une fois à la retraite sont, contrairement à ce que l'on peut imaginer, parfois comme "paralysés" et ne savent pas où s'orienter.
Je voulais intervenir sur ce projet de délibération pour m'en féliciter.
Je vous remercie.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à M. Christian SAUTTER pour vous répondre.
M. Christian SAUTTER, vice-président, au nom de la 2e Commission. - Madame la Présidente, M. PAGÈS a si bien parlé du rôle des seniors dans notre société, notamment dans l'aide au retour à l'emploi que j'aurais pu, avec Danièle HOFFMAN-RISPAL, partager la réponse.
Tout ce que vous avez dit sur le rôle des retraités dans la solidarité - et cela va au-delà de l'emploi, vous l'avez souligné - mérite vraiment un coup de chapeau de notre Conseil général.
"Egée" est une association que beaucoup connaissent, qui aide, en tenant des permanences, des personnes souhaitant créer leur entreprise ; beaucoup de ces personnes sont souvent en situation de chômage. Parfois ce sont des cadres de plus de 50 ans que les entreprises privées ont laissés de côté pour des raisons de rentabilité étroite parfaitement condamnables. "Egée" tient des permanences dans les 19e et 20e arrondissements et ce qui est proposé pour une somme qui n'est pas excessive, de 5.500 euros, c'est que "Egée" travaille aussi à la Maison du développement économique et de l'emploi du 14e arrondissement dans le but d'obtenir dans l'année, cette création effective d'entreprise.
C'est donc un beau projet de délibération qui rend hommage au travail bénévole de nos concitoyens. Danièle HOFFMAN-RISPAL me soufflait de parler du Forum de la retraite active, qui a accueilli 6.000 personnes en 2003, qui montre bien que vos anciens - car je ne peux pas vraiment parler de mes anciens - n'ont pas pour seul souci de s'occuper des loisirs. Ils ont une démarche citoyenne et cela mérite d'être salué. M. PAGÈS l'a fort bien fait.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 11 G.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2004, DDEE 11 G).