Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe “Les Verts” relatif à la réalisation du premier axe du réseau vert en 2006 et 2007. Vœu déposé par l’Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l?examen des v?ux référencés n° 14 et n° 14 bis dans le fascicule, déposés respectivement par le groupe ?Les Verts? et par l?Exécutif, qui ont trait à la réalisation du premier axe du réseau vert en 2006 et 2007.

Madame NENNER, vous avez la parole.

Melle Charlotte NENNER. - Porté par l?association ?Réseau vert? depuis bien longtemps, la réalisation du réseau vert est un des engagements forts du contrat de mandature en direction des cyclistes mais surtout en direction des piétons à Paris. En effet, ce projet vise à créer des rues piétonnes restant accessibles aux riverains, livraisons, urgences et taxis.

Les objectifs sont : l?amélioration de l?environnement, le développement des modes de déplacement non polluants et l?aménagement de rue dégradées peu confortables pour les piétons, voire dangereuses.

Le principe du réseau vert a été adopté lors du Conseil de Paris de 30 et 31 janvier 2006, en particulier pour la réalisation d?un premier tronçon d?un premier axe sud-nord, reliant la Seine au parc de la Villette, sachant que l?approbation a porté essentiellement sur un premier tronçon, concernant les rues Saint-Denis, Sainte-Apolline, René Boulanger, Taylor et Lucien Sampaix, l?aménagement du canal Saint-Martin étant reporté à une deuxième phase, c?est-à-dire après 2007.

Ce projet a fait l?objet depuis d?expositions, d?un site Internet, de réunions publiques dans les arrondissements, de débats avec les conseils de quartier et avec les associations. Le projet est d?ailleurs attendu par nombre de riverains et aussi par des commerçants, notamment dans des rues où la mobilisation en faveur d?un réaménagement est très forte et antérieure au projet de réseau vert.

Un calendrier des travaux avait été annoncé pour fin 2006 et 2007 et nous attendions le projet de délibération correspondant pour ce Conseil de Paris. Nous avons appris, en conseil d?arrondissement, que cette délibération n?est pas à l?ordre du jour de ce Conseil de Paris. Nous proposons ce v?u qui vise à sauver le réseau vert dans Paris, qui vise à réaliser ce que nous avions promis en 2001 et ce que nous avions voté en janvier dans le 1er, le 2e, le 3e et dans le 10e arrondissement ainsi qu?au Conseil de Paris.

Je vous rappelle donc le texte du v?u. Nous émettons le v?u que la première partie du réseau vert, entre le Châtelet les Canal Saint-Martin soit réalisée d?ici la mi-2007 et que le projet de délibération correspondant soit inscrit à l?ordre du jour du Conseil de Paris de septembre 2006.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur DREYFUS, vous avez la parole et ensuite M. BAUPIN.

M. Tony DREYFUS, maire du 10e arrondissement. Monsieur le Maire, puisque nous sommes en Conseil municipal, je dois vous dire que ce n?est pas l?effet du hasard si un projet de délibération n?est pas venu en Conseil d?arrondissement. Nous avons expliqué très simplement et avec sérénité à Mme NENNER que nous étions peut-être des techniciens mais que nous étions aussi à l?écoute de la population.

Dans ces conditions, il nous paraissait urgent de différer la réalisation du réseau vert pour le mener à son terme car se posait un problème rue Lucien-Sampaix. Nous n?avions pas les places de stationnement de substitution à créer. D?autre part, quels que soient les engagements qui sont pris, nous ne pouvons pas nous comporter comme des militants techniciens, nous devons être à l?écoute de la population.

Dans ces conditions, je ne peux que m?opposer à l?adoption du v?u présenté par Mme NENNER et je crois qu?aucun des habitants du 10e ne regrettera que le Conseil de Paris rejette le v?u de Mme NENNER.

Cela étant, je crois que M. BAUPIN a un v?u de substitution à présenter et nous l?écouterons avec beaucoup d?intérêt.

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Oui. Beaucoup a déjà été dit sur l?importance du réseau vert et je n?y reviendrai pas.

Vous savez que nous avons adopté une délibération il y a plusieurs mois qui engageait la concertation dans les arrondissements concernés sur ce projet du réseau vert. Des réunions se sont tenues avec la population, avec les conseils de quartier, avec les élus, évidemment. Dans les semaines qui viennent, nous aurons à adopter une délibération qui conclura ce débat et qui permettra d?engager les travaux.

Des discussions ont eu lieu encore ces dernières semaines avec la mairie du 10e arrondissement qui souhaitait, comme l?a indiqué le maire de l?arrondissement, échelonner dans le temps la mise en ?uvre de ce projet. Cela nous a amené à revoir le calendrier, en concertation, pour tenir compte à la fois de l?attente de ce projet (et je ne suis pas sûr qu?il soit porté seulement par des militants et des techniciens) mais aussi qu?il puisse apporter une amélioration de la qualité de vie localement. En même temps, la mairie du 10e arrondissement a exprimé le souhait de ne pas multiplier les chantiers dans cette période, dans ces quartiers.

C?est ce qui nous a amené au projet de v?u de l?Exécutif qui vous a été distribué et qui indique donc un échelonnement dans le temps de la réalisation de ce réseau vert. Le premier tronçon du réseau vert entre la Seine et le bassin de la Villette permettrait que soit réalisé à la fin de l?année, voire un peu au début de l?année prochaine, le premier tronçon qui ira de la rue de Rivoli jusqu?à la rue René-Boulanger.

Ensuite, cet aménagement serait poursuivi en 2008 jusqu?au canal Saint-Martin, parallèlement au canal Saint-Martin. Comme cela a été évoqué, les études et la concertation se poursuivent pour l?aménagement de ce tronçon supplémentaire le long du canal.

Voilà le texte du v?u de l?Exécutif qui est proposé.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. Concernant le v?u n° 14 bis, Madame NENNER, vous avez la parole.

Melle Charlotte NENNER. - Je rappelle juste à M. DREYFUS qu?il a voté contre un amendement qui faisait passer par un itinéraire qui supprimait moins de places de stationnement. Je lui propose donc de changer d?avis sur cette question et de passer par la rue de Lancry et, comme cela, nous aurons résolu ces problèmes de place de stationnement.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Il y a un v?u n° 14 bis !

Melle Charlotte NENNER. - Le v?u de l?Exécutif nous permet effectivement de débloquer la situation et de réaliser finalement un premier bout d?un premier tronçon d?un premier axe de réseau vert. C?est assez laborieux mais nous prenons acte de cette avancée.

Et je remercie M. le Maire de Paris d?avoir par ce déblocage levé les réticences et les frilosités de députés-maires locaux. Je pense également que nous regrettons quand même le blocage?

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Attendez, Madame NENNER. Je vous donne la parole pour que vous disiez si vous maintenez ou pas votre v?u, ne racontez pas votre vie.

Melle Charlotte NENNER. - Je suis désolée, j?ai été extrêmement brève, je n?ai pas raconté ma vie. Je suis désolée, je suis élue aussi de l?arrondissement. Je pense que nous avons aussi à traiter avec plus de respect les cyclistes et les piétons dans Paris.

M. Alain LHOSTIS, adjoint. - Il y a eu un vote au Conseil d?arrondissement.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur DREYFUS, vous avez la parole, pour deux secondes.

M. Tony DREYFUS, maire du 10e arrondissement. - Nous faisons preuve de la même sérénité que le Maire de Paris. Je vous dis que la proposition de Denis BAUPIN au nom de l?Exécutif me semble raisonnable.

A partir du moment où nous tenons compte des travaux en cours, la prolongation des travaux ne devra pas se poursuivre très longtemps car il y a une réticence de l?ensemble de la population. D?autre part, à partir du moment où nous avons adhéré à ce projet de réseau vert, si la deuxième partie est réalisée seulement en 2008, aucun de nous ne perdra son âme et c?est là l?essentiel, Monsieur le Maire.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. D?accord.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de voeu déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2006, V. 249).