Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DDATC 149 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de superposition de gestion entre le Département du Val-de-Marne et les villes de Joinville-Le-Pont et de Saint-Maurice (bénéficiaires) et une convention d’équipement pour la réhabilitation/sécurisation du passage des Canadiens entre Paris et Saint-Maurice. Voeu déposé par M. Christophe NAJDOVSKI et les membres du groupe “Les Verts” concernant les liaisons cyclables en bordure du bois de Vincennes.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2006


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DDATC 149 relatif à la signature d?une convention d?équipement pour la réhabilitation du passage des Canadiens entre Paris et Saint-Maurice, sur lequel le groupe ?Les Verts? a déposé le v?u référencé n° 26 dans le fascicule.

Monsieur NAJDOVSKI, vous avez la parole.

M. Christophe NAJDOVSKI. - La présente délibération concerne une convention de gestion entre Paris, Saint-Maurice et Joinville pour la réhabilitation du passage des Canadiens, passage souterrain situé sous l?avenue du même nom, avenue des Canadiens, et qui relie la Ville de Saint-Maurice et le bois de Vincennes.

Si la réhabilitation d?un tel ouvrage est une bonne chose, il n?en demeure pas moins que l?on pousse les piétons et les cyclistes à faire des détours par un passage souterrain sans toucher à la circulation automobile de surface.

C?est pourquoi nous vous proposons le v?u suivant :

Que soient étudiés les projets suivants :

- une liaison cyclable de surface depuis le passage des Canadiens vers l?avenue de Gravelle afin d?assurer la jonction avec la future piste cyclable de l?avenue de Gravelle au niveau de la route des Barrières ;

- une liaison cyclable jusqu?à la route de la Pyramide ;

- à plus long terme, la requalification de l?avenue des Canadiens en boulevard urbain.

Car il est rappelé que c?est un boulevard fortement accidentogène et que le simple traitement d?un passage souterrain ne sera pas suffisant à régler les problèmes en surface. Bien entendu, tout cela devra se faire en concertation avec les communes concernées.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur NAJDOVSKI, d?avoir présenté le v?u n° 26.

M. MANSAT va donner l?avis de l?Exécutif sur ce v?u.

M. Pierre MANSAT, adjoint, au nom de la 5e Commission.

-Je fais remarquer quand même qu?il s?agit d?un projet de délibération qui est de la véritable dentelle administrative, puisqu?il y a trois conventions superposées, qui sont tout à fait admirables, et qui visent non pas à permettre le passage des piétons et des cyclistes mais des chevaux, puisque c?est pour cela que le passage des Canadiens a été réalisé.

Le v?u soulève une petite difficulté. Bien évidemment, l?étude de pistes cyclables est tout à fait nécessaire et même prévue d?ailleurs dans le Schéma départemental des pistes cyclables du Département de Val-de-Marne. Mais il est toujours un peu délicat pour la Ville de Paris de donner des conseils, même sous forme de voeu, concernant leur réalisation.

Il y a un engagement de la Ville de Saint-Maurice et de Joinville de travailler dans ce sens. Ils sont même très demandeurs de ce point de vue-là.

Par ailleurs, ces deux alinéas ne font pas vraiment problème mais en même temps ils sont délicats à gérer.

En revanche, le troisième soulève un vrai problème puisqu?il s?agit d?une nationale, qui sera peut-être une départementale un jour mais qui est pour le moment une nationale, qui n?est pas sur le territoire parisien. Il paraît donc là aussi difficile, même si on peut souhaiter, comme les municipalités concernées, que cette nationale ou cette future départementale soit requalifiée différemment, d?émettre une opinion dans ce sens.

Je souhaite donc que le groupe ?Les Verts? retire ce v?u. S?il ne le retirait pas, je donnerai un avis défavorable.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur MANSAT.

Monsieur NAJDOVSKI, après ces explications très claires et encourageantes, retirez-vous le v?u ?

M. Christophe NAJDOVSKI. - En termes de méthode lorsqu?un adjoint doit donner un avis défavorable, j?aimerais bien qu?il prenne contact avec le porteur du voeu et qu?il ne l?annonce pas simplement comme cela en séance.

Nous déposons nos voeux en Commission. Cela laisse pratiquement 5 jours à une semaine pour prendre contact avec les porteurs de v?u, de manière à discuter avec eux et éventuellement à arrondir les angles. Dans le cas présent, je regrette que cela ne soit pas fait et que je reçoive un avis négatif en séance. Je trouve cela extrêmement dommage.

Je voudrais d?ailleurs préciser à M. MANSAT que le voeu demande simplement que des études soient faites. Sur les pistes cyclables, nous sommes en territoire parisien, j?ai bien regardé les plans. Donc les propositions que je fais visent à faire avancer le débat avec les communes riveraines et à soumettre ces aménagements au débat avec les communes de Saint-Maurice et de Joinville et le Conseil général du Val-de-Marne si c?est nécessaire.

Concernant la réhabilitation de la route nationale 4, une partie de cette route nationale passe en territoire parisien à un moment donné même si, de fait, elle est gérée aujourd?hui par le Département du Val-de-Marne.

Donc pour ces raisons de méthode et parce que je regrette que je reçoive comme cela un avis négatif en séance, je maintiens mon voeu.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Si je peux intervenir, vous n?avez pas tort, Monsieur NAJDOVSKI, mais si vous retiriez votre v?u, on aurait le temps de discuter de tout cela d?ici le mois de septembre.

Si vous le maintenez, je vais le mettre aux voix avec un avis défavorable de l?Exécutif mais je pense que ce serait dommage de terminer cette séance sur ce genre de chose.

Mais M. MANSAT veut ajouter un mot.

M. Pierre MANSAT, adjoint. - Contre-proposition : on garde les deux premiers alinéas mais on enlève le dernier alinéa.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Monsieur NAJDOVSKI, êtes-vous d?accord avec cette proposition ?

M. Christophe NAJDOVSKI. - Oui.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe ?Les Verts?, amendée par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2006, V. 258).

Mes chers collègues, nous allons suspendre la séance et nous reprendrons nos travaux demain.