Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la situation des modèles vivant des ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2009 [2009 V. 189]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 24 juin 2009.

Reçue par le représentant de l?Etat le 24 juin 2009.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Considérant la vive contestation, provoquée à l?automne dernier par la suppression sans compensation du ?cornet?, qui permettait aux modèles vivants de bénéficier d?une rémunération complémentaire ;

Considérant le caractère précaire et non reconnu de cette activité (statut de vacataire, aucun accès aux cantines de la Ville de Paris, pas de complémentaire santé ni de visite à la Médecine du Travail) qui perdure ;

Considérant qu?il s?agit pour de nombreuses personnes de l?essentiel de leurs revenus et que la crise ne fera qu?accentuer ce phénomène ;

Considérant les engagements pris dans le v?u de l?exécutif adopté en février dernier par le Conseil de Paris pour que l?Adjoint au Maire de Paris chargé de la culture ouvre des discussions avec les représentants des modèles, dans le but de revaloriser leur rémunération et de mener une réflexion quant à leur statut ;

Considérant que les discussions engagées n?ont pour l?heure pas abouti - ni à l?amélioration de la rémunération et du statut des modèles vivants, ni à la simple mention du terme ?modèle? sur leurs fiches de paie comme il est d?usage par exemple au Ministère de la Culture ;

Sur la proposition de Mmes Danielle FOURNIER, Emmanuelle BECKER, Marinette BACHE et des éluEs du groupe Les Verts, du groupe Communiste et des élus du Parti de Gauche, du groupe Mouvement républicain et citoyen,

Emet le voeu :

- qu?une solution satisfaisante soit proposée dans les plus brefs délais à la précarité des modèles vivants travaillant aux ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris, tant en terme de rémunération que d?avantages sociaux ;

- qu?une réflexion soit menée sur les possibilités de contractualisation des personnes exerçant cette activité de façon continue et à titre principal.