Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, PP 68 - Autorisation à M. le Préfet de police de signer un marché pour la réalisation des travaux immobiliers pour l’aménagement d’un centre opérationnel 9, boulevard du Palais (4e).

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2006


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération PP 68 concernant une autorisation à M. le Préfet de police de signer un marché pour la réalisation des travaux immobiliers pour l?aménagement d?un centre opérationnel 9, boulevard du Palais (4e).

Monsieur ALAYRAC, vous avez la parole.

M. Gilles ALAYRAC. - Ma question, Monsieur le Maire, si vous le permettez, sera plutôt orientée vers M. le Préfet de police, mais je vais être très bref sur ce sujet pour dire simplement que je souhaitais, Monsieur le Préfet, vous demander de nous préciser l?objet et la destination de ce centre opérationnel de gestion de crise que vous nous demandez de financer au sein de l?hôtel préfectoral.

Nous avons effectué, avec les élus de la 5e Commission, il y a quelques jours, une visite très instructive qui nous a permis de découvrir les différentes salles opérationnelles existantes à la Préfecture de police.

Ce qu?on peut se demander, c?est comment ce nouveau centre opérationnel va s?agencer dans votre dispositif, avec les trois salles opérationnelles aujourd?hui en fonction, mais aussi avec le futur P.C. de la brigade des sapeurs-pompiers à Champerret. On peut peut-être s?interroger d?ailleurs sur la pertinence de la pluralité de ces différentes salles de commandement et se demander si le mieux ne serait pas un jour l?installation d?une salle unique, sous le commandement du Préfet de police, qui est le seul responsable de l?Etat, et de l?ensemble des ministères en ce qui concerne l?ordre public, la sécurité et la défense civile.

Pour terminer, je voudrais dire qu?avec plusieurs collègues qui ont participé à cette visite, nous avons été intéressés par ce que nous avons vu en matière d?utilisation de la vidéosurveillance. Puisque vous vous appuyez beaucoup sur la vidéosurveillance, Monsieur le Préfet, pour répondre au besoin de sécurité dans le métro, mais aussi pour contrôler les flux de circulation, je crois que ce sujet mérite un débat entre nous dans cette enceinte, sans a priori idéologique ni sécuritaire ni même libertaire. Il s?agit vraiment d?une question tout à fait digne d?intérêt et je suis certain que nombre d?élus ici veulent en discuter avec vous, Monsieur le Préfet. Merci.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur ALAYRAC.

Monsieur le représentant du Préfet de police, vous avez la parole.

M. LE REPRESENTANT DU PREFET DE POLICE . Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le conseiller, quelques commentaires sur vos propos. Comme cela vous a été présenté lors de votre visite à la Préfecture de police et comme vous le savez, en matière de sécurité publique et civile, la conduite opérationnelle relève de la responsabilité du Préfet de police. Il dispose pour cela, vous avez pu vous en rendre compte, d?un certain nombre de relais constitués en particulier par un réseau de salles opérationnelles formatées pour des fonctions ou des territoires, selon un organigramme précis de commandement.

Vous avez évoqué la rénovation du centre de commandement de la B.S.P.P. à Champerret. Elle est vraiment nécessaire, ne serait-ce qu?en comparaison de centres équivalents dans d?autres départements, ayant des charges opérationnelles moindres que celles de la B.S.P.P.

Globalement, le système actuellement en place fonctionne de manière satisfaisante. Dans les périodes de crise qui nécessitent des outils de coordination supplémentaires, le projet d?aménagement de l?hôtel préfectoral, qui fait l?objet du présent projet de délibération, a vocation à répondre encore mieux à ce besoin.

Tous ces dispositifs ont vocation à évoluer, bien sûr, en fonction des technologies qui évoluent.

Quant à la vidéosurveillance, je ne peux qu?aller dans votre sens, Monsieur le conseiller, sachant tout l?intérêt que nous portons à cet outil pour assurer la sécurité des Parisiens.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci beaucoup, Monsieur le représentant du Préfet de police.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération PP 68.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, PP 68).