Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DAC 68 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention triennale 2006-2008 avec l’Etat et l’Association pour le soutien du théâtre privé (ASTP) relative à l’attribution d’une subvention de fonctionnement et de souscrire l’avenant n° 5 à la convention signée le 18 août 1999 entre la Ville de Paris et l’ASTP. - Montant : 3.607.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DAC 68 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention triennale 2006-2008 avec l?Etat. et l?Association pour le soutien du théâtre privé (ASTP) relative à l?attribution d?une subvention de fonctionnement et de souscrire l?avenant n° 5 à la convention signée le 18 août 1999 entre la Ville de Paris et l?ASTP.

Madame MACÉ de LÉPINAY, vous avez la parole.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Comme la dernière fois, je serai très rapide, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, je veux me réjouir que nous soit proposée cette convention triennale avec l?Association pour le soutien du théâtre privé.

Je veux rappeler, mes chers collègues, notre attachement à ces salles de théâtre privé qui prennent une grande part à la vie culturelle et à l?animation de notre capitale. Nous devons toujours les aider à vivre et créer, et rappeler que la suppression de nombreuses colonnes Morris a été pour elles un mauvais coup.

Je souhaite connaître aujourd?hui le sort que la Ville veut réserver à l?opération Jeunes dont le projet de délibération nous annonce la fin pour 2006. Créer un nouveau public, c?est indispensable pour les théâtres. Cette opération exemplaire a permis à de nombreux jeunes de profiter des meilleures places au tarif de 10 euros.

Je voudrais savoir, Monsieur le Maire, où en sont les réflexions avec les directeurs de salles de théâtre privé pour mettre au point de nouvelles idées pour inviter les jeunes au théâtre ?

Je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur GIRARD, vous avez la parole.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Vous avez raison, inviter les jeunes au théâtre, c?est les décrocher de la télévision. Nous avons ici en effet un travail collectif très important à mener.

Les relations avec l?Association du théâtre privé sont des relations régulières, importantes et dans un esprit de concertation quasiment mensuelle. Le présent projet propose de signer une convention relative à l?attribution d?une subvention de fonctionnement à cette association pour l?année 2006 d?un montant de 3.607.000 euros.

Il propose notamment de prolonger la durée de l?opération ?Jeunes? par avenant jusqu?au 31 décembre 2006. Je réponds déjà en partie à Mme MACÉ de LÉPINAY. Cette opération instituée par la Ville de Paris, en liaison avec l?Association de soutien au théâtre privé, le 19 octobre 1999 - vous étiez donc en responsabilité -, a pour principe d?offrir tout au long de la saison théâtrale un tarif réduit aux jeunes Parisiens de moins de 26 ans pour tous les spectacles présentés dans les théâtres privés parisiens.

Les places proposées à 10 euros, les mardis, mercredis et jeudis sont exclusivement de première catégorie. La Ville de Paris verse une subvention à l?A.S.T.P. de 609.800 euros par an depuis 1999, permettant ainsi de remettre à chaque théâtre une compensation de 5 euros par place.

En 2004, la Ville de Paris et l?Etat ont décidé de conduire une inspection conjointe de cette association pour mieux comprendre son fonctionnement et l?utilisation des fonds. Le rapport a été rendu au mois d?octobre 2005. Dans l?attente de la mise en oeuvre de la réforme des mécanismes de l?association, par ses nouveaux dirigeants et d?une réflexion conjointe, Ville et association, sur l?évolution de l?opération ?Jeunes?, il est proposé de maintenir cette opération pour l?année 2006.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 68.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DAC 68).