Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

G Vœu pour le maintien du centre d’hébergement d’urgence à destination des jeunes femmes de 18 à 25 ans de l’APASO (Croix Rouge Française).

Déliberation/ Conseil général/ Juillet 2010 [2010 V. 30]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 20 juillet 2010.

Reçue par le représentant de l?Etat le 20 juillet 2010.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général,

L?Antenne de Premier Accueil Social et d?Orientation (APASO) de la Croix Rouge Française a ouvert en novembre 2008, à l?occasion du plan grand froid, un centre d?hébergement d?urgence pouvant accueillir 17 jeunes femmes, de 18 à 25 ans, en rupture familiale et d?hébergement, sans aucune condition, ni de revenu, ni administrative. Cela permettait aux femmes d?être accueillies dans un lieu d?hébergement sécurisé puis de s?engager dans une insertion plus durable en partenariat avec des acteurs sociaux parisiens. Ce centre, situé dans les locaux de la Croix Rouge, au sein de l?hôpital Broussais (96, rue Didot, Paris XIVème), est financé par la DASS (État) de Paris. Il a hébergé 221 jeunes femmes en 2009. Les subventions, qui devaient être coupées au printemps 2009, ont pu être prolongées jusqu?en juin 2010. Aujourd?hui, aucune solution n?est trouvée pour garder une subvention pérenne permettant au centre de rester ouvert. Il fermera donc ses portes le 30 juin 2010.

Considérant que le Département de Paris gère déjà un centre d?hébergement d?urgence et de stabilisation accueillant des jeunes hommes de 18 à 25 ans : le centre Georges Sand, situé 5 bis, rue Stendhal, 75020 PARIS, parce qu?ils nécessitent un accompagnement spécifique,

Considérant que les situations de précarité vécues par ces jeunes femmes se retrouvant sans domicile, le plus souvent pour des raisons de violences familiales, les exposent aux violences de la rue, aux risques de la prostitution et de l?exploitation, particulièrement parce que ce sont des femmes et qu?elles sont jeunes,

Considérant que la grande vulnérabilité de ces femmes nécessite que des structures adaptées, portées par les pouvoirs publics, soient en capacité de leur proposer en urgence un abri sécurisé et sécurisant,

Sur proposition de Danielle Simonnet, des élu-e-s du groupe Communiste et élu-e-s du parti de Gauche, le Conseil de Paris,

Emet le voeu :

Que le Maire de Paris demande à la Préfecture de Paris le maintien des subventions à la Croix Rouge Française afin que le centre d?hébergement d?urgence de l?APASO puisse rester ouvert toute l?année,

Que le Maire de Paris organise une réunion de travail avec les responsables de la Croix Rouge Française et de l?APASO afin de réfléchir aux possibilités de rendre cette structure pérenne.