Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DASES 34 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer avec l’association “Turbulences !” une convention d’occupation d’un terrain sis 218-222, rue de Courcelles (17e).

Débat/ Conseil général/ Janvier 2006


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DASES 34 G relatif à la signature avec l?association ?Turbulences !? d?une convention d?occupation d?un terrain 218-222, rue de Courcelles dans le 17e arrondissement.

M. BERTHAULT souhaite interroger Mme KOMITÈS.

Monsieur BERTHAULT, vous avez la parole.

M. Jean-Didier BERTHAULT. - Merci, Monsieur le Président.

Je souhaitais effectivement intervenir sur ce projet de délibération. Non pas sur l?objet même de cette délibération, c?està-dire l?arrivée de l?association ?Turbulences !?, mais sur la convention d?occupation de ce terrain rue de Courcelles puisque cela fait plusieurs années que ce terrain est destiné à accueillir deux projets : le premier émanant du Consistoire israélite de Paris qui a le projet d?un centre culturel et le second étant la reconstruction du conservatoire municipal qui se trouve actuellement avenue de Villiers et qui pose de gros problèmes de capacité d?accueil et de sécurité des locaux pour l?accueil des enfants qui le fréquentent.

Après plusieurs propositions et plusieurs retards pris par les différents projets, la Municipalité et le Conseil général en l?occurrence, nous proposent d?accueillir de façon temporelle l?association ?Turbulences !? pour l?implantation d?un C.A.T. et sur l?autre partie, mais c?est un dossier qui relève de l?adjoint à la culture, de Christophe GIRARD, le cirque Romanès.

Je voudrais que l?on puisse préciser deux choses, même si c?est inscrit dans la délibération, c?est l?échéance de la convention d?occupation de façon à ce qu?il y ait un engagement de construction de début des travaux pour le conservatoire de musique. Ce qui me préoccupe le plus, en tant que responsable du conseil de quartier ?Champerret Berthier? sur lequel se situe ce terrain et ce centre, ce sont les solutions que vous proposez pour la suite, puisque ce C.A.T. va être accueilli sur ce terrain de façon provisoire, et que vous envisagez dans le projet de délibération une autre implantation à partir de la fin de l?année 2007 ou du début de l?année 2008. Ces enfants vont être accueillis sur ce quartier et je tiens à le dire encore, je l?espère, dans les meilleures conditions possibles. En tout cas avec Françoise de PANAFIEU et les élus du 17e arrondissement, nous ferons tout ce qui est en notre mesure pour que cela se passe dans les meilleures conditions possibles. Simplement, nous sommes préoccupés de la suite que vous pouvez réserver à cette implantation. Si vous pouviez déjà nous assurer que les projets que vous avez dans les deux ou trois ans qui viennent, leur assurent une pérennité de leur activité dans les meilleures conditions possibles, même si ce n?est pas à proximité de cet arrondissement.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur BERTHAULT.

La parole est à Mme KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, au nom de la 6e Commission. - Ce projet est un projet sur lequel nous travaillons depuis maintenant trois ans avec la D.D.A.S.S. puisqu?il s?agit d?implanter sous un chapiteau un C.A.T. de 25 places et une section d?adaptation spécialisée qui est destinée à recevoir des enfants et des adultes autistes qui auront pour activité, des activités artistiques de création, ainsi que de restauration, ce qui fait son originalité.

Il a été très difficile de localiser cette emprise parce qu?il a fallu trouver un terrain de 1.500 mètres carrés au sol disponible dans Paris. Nous avons trouvé ce terrain après en avoir élagué un certain nombre. Comme le Maire de Paris s?y est engagé, ce projet ne remet absolument pas en cause ni l?installation du Consistoire, ni le conservatoire municipal du 17e puisque le Département s?est engagé, comme vous le savez, dans ce sens et nous sommes activement en recherche d?un terrain permettant de recevoir le chapiteau ?Turbulences !? de manière pérenne, de manière à maintenir les engagements qui ont été pris sur la parcelle de la rue de Courcelles.

Si nous trouvons une implantation avant la date fixée, bien évidemment ?Turbulences !? s?y installera. Je peux vous dire également que nous avons et nous travaillons aujourd?hui avec la D.V.D. et la D.P.A. à la sécurité des installations. La production de spectacles, de la part de ces enfants et de ces adultes, n?interviendra pas avant six mois de fonctionnement du C.A.T. Bien évidemment, il y aura une isolation sonore tout à fait satisfaisante.

Je m?y engage, comme vous le savez, et nous recherchons activement une installation pérenne, si possible sous forme de chapiteau dans un arrondissement parisien que nous n?avons pas encore localisé, mais nous avons quelques pistes, et nous n?excluons pas le 17e arrondissement.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame KOMITÈS.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 34 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DASES 34 G).