Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

28 - 2002, DPA 303 - Approbation du principe de la réalisation d'une étude de maîtrise de la demande en électricité à l'Hôtel-de-Ville (4e). - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer le marché d'études et la convention correspondants

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2002


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DPA 303. Il s'agit d'approuver le principe de la réalisation d'une étude de maîtrise de la demande en électricité à l'Hôtel-de-Ville. Il s'agit plus précisément d'autoriser le Maire de Paris à signer le marché d'étude et la convention correspondante.
Mme AZZARO va intervenir et Mme FLAM lui répondra.
Mme Nicole AZZARO. - Je me réjouis du lancement d'une étude de maîtrise de la demande d'électricité dans les locaux de l'Hôtel-de-Ville. Malheureusement, cette étude ne porte que sur l'Hôtel-de-Ville. Les autres bâtiments municipaux (mairies d'arrondissement, établissements scolaires, piscines, théâtres...) ne sont pas concernés. Pourtant, ils sont, eux aussi, grands consommateurs d'électricité. Dans ces bâtiments, le gisement d'économies est très important.
Des mesures immédiates doivent être prises. Des gestes simples à l'échelle individuelle peuvent être sources d'économies non négligeables : éteindre les lumières en sortant d'une pièce, éteindre l'ordinateur et l'imprimante, utiliser le gestionnaire de veille de l'ordinateur, etc. Il faut intégrer, sur son lieu de travail, comme geste spontané, la chasse aux kilowattheures inutiles.
En bref, une action locale pour une démarche globale !
Il me semble essentiel de communiquer sur les résultats obtenus. Ce souhait est également le sujet de ma question orale. S'il est satisfaisant qu'une telle étude soit lancée, cela reste insuffisant. A quand un véritable débat sur l'énergie en plein Conseil de Paris ? Je vous propose, Monsieur le Maire, de le mettre à l'ordre du jour d'une prochaine séance. Quelle politique énergétique voulons-nous ? Que ce soit pour l'électricité, sujet de l'étude M.D.E. que nous votons aujourd'hui, ou pour le chauffage et la climatisation, la situation actuelle doit être améliorée.
Ainsi, alors que Paris possède un réseau de chauffage urbain, nous constatons que de nombreux bâtiments publics sont équipés de chaufferies individuelles. Il en est de même pour la climatisation, avec le réseau Climespace. La Ville ne peut-elle pas être initiatrice dans ce domaine en prenant en charge une partie de l'extension des réseaux ?
D'autres questions restent posées et attendent des réponses concrètes, par exemple comment s'organise la facturation Ville-E.D.F. car chaque site est pourvu d'un contrat spécifique ? Ne pouvons-nous pas regrouper l'ensemble et, ainsi, mieux négocier les tarifs avec E.D.F. ?
Pour conclure, il paraît nécessaire de définir un véritable schéma directeur énergétique. L'objectif est de mieux gérer notre consommation. La Ville doit être initiatrice dans ce domaine. A la veille du sommet de Johannesburg, Paris doit montrer que la protection de l'environnement est une de ses priorités.
Je vous remercie.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame AZZARO.
C'est Mme FLAM qui va vous répondre.
Mme Mireille FLAM, adjointe, au nom de la 1ère Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
L'intervention de Mme AZZARO porte en effet sur la réalisation d'une étude de maîtrise de la demande en électricité à l'Hôtel-de-Ville et Mme AZZARO souligne que cette étude devrait être faite sur l'ensemble des sites.
Vous nous y aviez déjà incités lors d'une question orale que vous aviez posée relative aux économies d'énergie, comme vous l'avez rappelé, et les services de la Ville mènent depuis plusieurs années une démarche visant à économiser l'énergie notamment par l'emploi de lampes à décharge, tubes fluorescents ou lampes fluo-compactes. Ils lanceront, en application de ce projet de délibération, en novembre 2002, une étude de maîtrise de la demande en électricité sur le site de l'Hôtel-de-Ville. Cette étude est une première application de la démarche M.D.E. (maîtrise de la demande en électricité) pour la Ville de Paris.
Le site de l'Hôtel-de-Ville a été choisi non seulement du fait de sa consommation électrique importante et de son caractère symbolique, mais aussi en raison de la complexité du site. Ainsi, cette première expérience constituera une référence et la même démarche pourra être appliquée aux mairies d'arrondissement dans un second temps, puis aux autres bâtiments administratifs, comme vous le souhaitez.
Actuellement, les consommations électriques des bâtiments font partie des dépenses de fonctionnement qui sont réglées par chaque direction, à l'exception des dépenses de chauffage électrique qui sont mandatées par la Direction du Patrimoine et de l'Architecture. Aussi n'y a-t-il pas de gestion globale des consommations électriques des bâtiments, donc il m'est difficile de répondre aux éléments d'information que vous demandez notamment dans le cadre de votre v?u, mais qui reprend la même problématique.
Cependant, l'achat d'électricité va être modifié à plus ou moins brève échéance. Il a été constaté lors du dernier Sommet de Barcelone que l'ouverture du marché serait totale pour les utilisateurs autres que pour les ménages en 2004. Cette mutation nécessite une réflexion pour sa mise en ?uvre au sein de la Ville de Paris, réflexion initiée par la Direction du Patrimoine et de l'Architecture qui pilotera un groupe de travail transversal sur ce thème dont le but est de concilier au mieux ces nouvelles règles et la volonté d'économiser l'énergie.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame FLAM, de ne pas avoir économisé votre peine pour répondre au souhait de Mme AZZARO.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 303.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DPA 303).