Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

154 - V - Questions du groupe "Les Verts".QOC 2002-483 Question de Mme Nicole AZZARO et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Maire de Paris à propos de la consommation électrique dans les établissements relevant de la gestion municipale

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2002


Libellé de la question :
"En réponse à une précédente question, M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint au Maire de Paris chargé de l'urbanisme et de l'architecture, a annoncé qu'une étude "Maîtrise de la Demande en Electricité" (M.D.E.) sera lancée en novembre 2002 sur le site de l'Hôtel-de-Ville. Elle devrait permettre la mise en place d'une politique d'économie d'énergie.
Si cette étude est indispensable, elle ne concerne que le bâtiment "Hôtel de Ville". Qu'en est-il des mairies d'arrondissement et autres bâtiments administratifs ? (école, collèges, bibliothèques, centres d'appels,...).
Chez soi, c'est à la vue de la facture que les décisions sont prises : changer les ampoules à incandescence par des ampoules basse consommation, installation d'interrupteur sur les appareils qui restent en veille, extinction des lumières inutiles...
Ces réflexes peuvent être pris également sur les lieux de travail, mais encore faut-il avoir les bonnes informations : quelle est la consommation du bureau, de la mairie, de la bibliothèque, de la classe, de l'école ?...
Pour cela il est nécessaire de publier la consommation de ces sites auprès des personnes concernées. Les résultats, sous forme de courbes, permettront de faire les bons gestes et de sensibiliser tous les acteurs.
Pour ces raisons, Mme Nicole AZZARO et les membres du groupe "Les Verts" demandent à M. le Maire de Paris de rendre public les factures E.D.F. (site par site) pour l'ensemble des mairies d'arrondissement, des écoles publiques, des collèges, des bibliothèques."
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"Comme cela avait été indiqué en réponse à la question orale n° 2001 0334 relative aux économies d'énergie, les services de la Ville mènent depuis plusieurs années une démarche visant à économiser l'électricité, notamment par l'emploi de lampes à décharge (tubes fluorescents ou lampes fluo-compactes), et lancera en novembre 2002 une étude de "Maîtrise de la demande en électricité" (M.D.E.) sur le site de l'Hôtel de Ville.
Cette étude est une première application de la démarche M.D.E. pour la Ville de Paris. Le site de l'Hôtel de Ville a été choisi non seulement du fait de sa consommation électrique importante et de son caractère symbolique, mais aussi en raison de la complexité du site. Ainsi, cette première expérience constituera une référence et la même démarche pourra être appliquée aux mairies d'arrondissement et aux autres bâtiments du patrimoine de la Ville.
Actuellement, les consommations électriques des bâtiments font partie des dépenses de fonctionnement qui sont réglées par chaque direction, à l'exception des dépenses de chauffage électrique, qui sont mandatées par la Direction du Patrimoine et de l'Architecture. Aussi n'y a-t-il pas, jusqu'à présent, de gestion globale des consommations électriques des bâtiments.
Cependant, l'achat d'électricité va être modifié à plus ou moins brève échéance. Il a en effet été annoncé lors du dernier sommet de Barcelone que l'ouverture du marché serait totale "pour les utilisateurs autres que les ménages" en 2004. Cette mutation nécessite une réflexion pour sa mise en ?uvre au sein de la Ville de Paris, réflexion initiée par la Direction du Patrimoine et de l'Architecture, qui pilotera un groupe de travail transversal sur ce thème dont le but est de concilier au mieux ces nouvelles règles avec la volonté d'économiser l'énergie.
Dans ce cadre, la Ville pourra suivre plus précisément les consommations électriques de tous les sites municipaux, au-delà du chauffage, et bien évidemment ces données seront disponibles pour les élus parisiens."