Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

23 - 2001, DVD 66 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour l'aménagement des trottoirs : - du boulevard de la Madeleine et du boulevard des Capucines (tronçon de la place de la Madeleine à la place de l'Opéra) ; - du boulevard des Italiens (tronçon de la rue Favart au carrefour Richelieu-Drouot) ; - du boulevard Saint-Denis et du boulevard Saint-Martin (tronçon du boulevard Sébastopol à la place de la République)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DVD 66 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour l'aménagement des trottoirs du boulevard de la Madeleine et du boulevard des Capucines (tronçon de la place de la Madeleine à la place de l'Opéra ; du boulevard des Italiens (tronçon de la rue Favart au carrefour Richelieu-Drouot) ; du boulevard Saint-Denis et du boulevard Saint-Martin (tronçon du boulevard Sébastopol à la place de la République).
Je donne la parole à M. LEGARET.
M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, il s'agit de la poursuite de l'opération de l'aménagement des Grands boulevards et je voulais tout d'abord exprimer notre satisfaction de voir ce projet des grands Boulevards, projet important, se poursuivre après avoir été lancé en 1997 par Jean TIBERI et suivi par Vincent REINA, qui présidait ce Comité.
Il s'agissait d'une dernière tranche de travaux de réaménagement des trottoirs des grands boulevards.. Je crois que c'est une amélioration très importante et c'est un projet de grande qualité. C'est un projet qui a déjà été élaboré après de multiples réunions de concertation.
Il y a quelques points qui méritent encore des précisions. C'est ainsi que j'ai été amené à intervenir en tant que Maire du 1er arrondissement qui ne concerne qu'un très petit morceau du boulevard de la Madeleine. Je suis intervenu auprès de la R.A.T.P. pour demander si l'on pouvait améliorer l'aspect des sorties de métro qui sont situées sur cette portion des grands boulevards car le mobilier urbain qui est en place à l'heure actuelle est un mobilier d'une grande médiocrité qui ne paraît pas correspondre à la qualité attendue de cette section des grands boulevards.
Je ne doute pas que la Ville et la R.A.T.P. auront à c?ur d'améliorer la situation.
Reste un problème qui, pour l'instant, n'est pas définitivement tranché. Il s'agit de la mise en double sens des grands boulevards, mise à double sens qui avait été voulue par le Comité des Grands boulevards, qui avait été décidée à l'unanimité au mois de juin de l'année dernière, en juin 2000.
Depuis lors, le Préfet de police qui avait été aussitôt saisi, ne semble pas avoir signé l'arrêté de mise en application de ce double sens.
La question que je voulais poser est la suivante : pourquoi attendre alors que le Comité s'était prononcé à l'unanimité, et qu'il avait recueilli l'avis favorable de l'ensemble des 6 maires d'arrondissements concernés par l'opération, la décision prise par ce Comité en juin 2000 ayant été faite à la suite de simulations informatiques qui avaient été proposées par la Direction de la Voirie. D'après les informations qui sont en notre possession aujourd'hui, il semblerait que la décision de mise à double sens pourrait être reportée au mois de septembre.
Nous souhaiterions avoir des précisions sur ce calendrier. Est-il exact que la décision doive être prise au mois de septembre ?
Pourquoi attendre encore si le consensus existe ?
Je voulais enfin terminer par une dernière question : je voulais vous demander quand vous avez l'intention, Monsieur le Maire, de réunir le Comité des Grands boulevards de manière à ce que tout ce qui a été entamé, engagé, et poursuivi, comme concertation, puisse avoir une suite ? Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La parole est à M. BAUPIN pour répondre.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Monsieur LEGARET, vous l'avez rappelé, la délibération que l'on examine aujourd'hui, porte sur ces trottoirs. Vous l'avez indiqué, il existe un consensus très large sur les aménagements proposés qui constituent la dernière phase d'un programme qui avait été engagé sous la mandature précédente.
Il s'agit de propositions sur la réorganisation de l'implantation de mobiliers urbains sur l'élargissement de certains trottoirs non conformes, la création d'aires de stationnement pour les deux roues, la pose d'équipements supplémentaires de signalisation tricolores pour que la sécurité soit renforcée sur la traversée des boulevards.
Sur ces questions, je pense qu'il n'y a pas débat.
Il y a un très fort consensus autour de ces propositions.
Je reviens donc directement à votre question qui ne porte pas sur la délibération mais concerne le cadre global des grands boulevards.
Vous dites qu'il y a consensus sur la mise en double sens, et c'est le cas... en théorie.
Globalement tout le monde souhaite en effet cette mise à double sens. Mais dès que l'on examine les conséquences pratiques de cette mise à double sens, les avis commencent à devenir beaucoup moins favorables à la fois en termes de report de circulation sur les voies adjacentes, en termes d'espaces pour la circulation des bus, c'est-à-dire les voies de bus qui ne seraient pas protégées ; en matière de circulation des cyclistes ; en matière de stationnement... en effet de nombreux inconvénients apparaissent. Le sentiment des Maires d'arrondissement que j'ai consultés, 3e, 2e et 9e, est qu'aujourd'hui il est urgent de réfléchir sur ces aménagements.
M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Pourquoi ne pas avoir consulté le Maire du 1er ?
Voilà une belle réponse, c'est ce qu'on appelle la démocratie de proximité. C'est cela la concertation !
Elle se réunira quand ?
M. Denis BAUPIN, adjoint, rapporteur. - Il s'agit essentiellement et principalement d'aménagements sur les 4 arrondissements.
Nous avons décidé de surseoir à ces travaux de façon à réexaminer sur un périmètre plus large l'ensemble des conséquences qu'aurait la mise en double sens.
Sans remettre en question le principe du double sens, nous souhaitons pouvoir vérifier si des aménagements peuvent être mis en place, qui permettraient de répondre aux orientations que nous avons listées :
1 - favoriser le passage des bus en protégeant les couloirs ;
2 - protéger les cyclistes ;
3- réduire le volume de la circulation notamment la circulation de transit ;
4 - rationaliser les livraisons ;
5 - faciliter et supprimer les traversées piétonnes ;
6 - assurer la desserte de quartiers ;
7 - favoriser le stationnement résidentiel au détriment du stationnement rotatif.
C'est sur ces orientations que travaille la Direction de la Voirie, de façon à faire des propositions qui seront soumises bien entendu au Comité des grands boulevards.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 66.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DVD 66).