Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

47 - QOC 2001-129 Question de M. René DUTREY et des membres du groupe "Les Verts", à M. le Maire de Paris relative à la construction de crèches dans la Z.A.C. "Montsouris" (14e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


Libellé de la question :
"La Z.A.C. "Montsouris", lancée depuis plusieurs années, prévoit la construction de 980 logements, 2.100 mètres carrés de bureaux et de commerces sur 2 secteurs, de part et d'autre de la ligne du R.E.R. B. Un gymnase et une école ont été programmés seulement au titre des équipements publics pour les besoins des 2.500 nouveaux habitants de ce quartier.
Aucune structure n'a été prévue pour l'accueil de la petite enfance, malgré la saturation des équipements existants et cela, avant même l'arrivée de la totalité des futurs résidents. Les listes d'attente des crèches "Cabanis" et "Broussais" représentent 3,5 fois leur possibilité d'accueil.
Cette opération, très contestable du point de vue de sa densité et de l'absence de traitement des voies R.E.R., cumule toutes les tares des opérations urbaines des années 1990. Il n'est pas convenable de continuer à implanter des centaines de logements dans des secteurs subissant des nuisances excessives sans même que les besoins élémentaires, en matière de garde d'enfants, ne soient satisfaits.
M. René DUTREY et les membres du groupe "Les Verts" demandent à M. le Maire de Paris quelles mesures urgentes, en matière de création de crèches collectives, il compte prendre pour satisfaire les besoins des futurs habitants de la Z.A.C. "Montsouris"."
Réponse (Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe) :
"La précédente municipalité n'avait prévu aucun équipement d'accueil de la petite enfance au sein de l'opération Z.A.C. "Montsouris" (14e), malgré l'arrivée programmée de nombreux jeunes parents.
Sur proposition de M. Pierre Castagnou, Maire du 14e arrondissement, le Maire de Paris a souhaité que soit étudiée, sans attendre, l'intégration d'une crèche dans une opération de construction d'un immeuble de la Z.A.C. Compte tenu de l'avancement des opérations et pour pallier les difficultés juridiques éventuelles de cette réalisation, deux études de faisabilité ont été lancées, une pour une crèche collective de 60 berceaux et une pour des crèches en appartement (avec le même objectif de 60 places).
Les conclusions techniques, financières et juridiques de chacune des études permettront d'arrêter un choix pour l'une ou l'autre solution."