Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

86 - QOC 2001-144 Question de M. Claude GOASGUEN et des membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" à M. le Maire de Paris sur la prochaine rentrée dans les établissements scolaires parisiens

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


Libellé de la question :
"M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" souhaitent attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur la prochaine rentrée dans les établissements scolaires parisiens.
Depuis plusieurs années, les écoles et collèges parisiens connaissent différents dysfonctionnements au moment de la rentrée scolaire : écoliers et collégiens sans affectation, professeurs absents, dérogations tardives, etc.
M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" demandent à M. le Maire de Paris de leur faire connaître l'évaluation faite par ses services de la prochaine rentrée scolaire, notamment en matière d'effectifs, et de bien vouloir être particulièrement vigilant auprès de l'Académie de Paris sur les conditions d'inscription des écoliers et collégiens parisiens."
Réponse (M. Eric FERRAND, adjoint) :
"Les traditionnelles difficultés de la rentrée scolaire à Paris devraient s'estomper. L'Académie de Paris a en effet pris différentes mesures pour améliorer la situation.
Concernant les écoles primaires, un dispositif est notamment en place pour mieux assurer les remplacements. De plus Paris bénéficiera de 9 postes supplémentaires en fonction des dispositions de carte scolaire prévues par l'Académie.
S'agissant des collèges, l'augmentation des effectifs est prise en compte par l'Académie. Celle-ci a prévu en concertation avec ses partenaires d'accroître la structure pédagogique (nombre de divisions) disponible à la prochaine rentrée.
De son côté, la Ville en relation avec l'Académie, a engagé un effort particulier pour améliorer l'accueil des enfants de moins de 3 ans en maternelle dès la rentrée prochaine en prévoyant 5 nouvelles classes.
Par ailleurs la mobilisation voulue et engagée dès le vote du budget 2001 concernant les travaux de réparation du patrimoine et d'amélioration de la vie quotidienne dans les établissements scolaires permettra de disposer d'un cadre d'accueil plus satisfaisant."