Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la fermeture du Centre de Diagnostic Prénatal et de Médecine fœtale, situé 26 boulevard Brune.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juillet 2006 [2006 V 263]


Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 1er août 2006.
Reçue par le représentant de l?Etat le 1er août 2006.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

L?Institut de Puériculture et de Périnatalogie (IPP), situé 26 Bd Brune, a été fondé en 1919. Son activité est depuis toujours centrée sur la périnatalité.

Cet Institut est aujourd?hui reconnu pour son savoir faire dans la prise en charge des situations prénatales extrêmes et de grossesses à haut risque foetal. Il inclut notamment un Centre de Diagnostic Prénatal et de médecine foetale (CDPMF), un service de pédiatrie et de réanimation néonatale, des laboratoires spécialisés, un centre d?action médico social précoce ou encore un service de guidance infantile.

Cette pluridisciplinarité et la cohésion qui existent entre les différentes équipes de professionnels présentes sur le site en font une structure médicale originale, offrant une qualité de soins et de suivi tout à fait unique pour les familles.

Le CDPMF est aussi un grand atout pour les familles du quartier et de l?arrondissement. Une culture de partenariat s?est développée entre les services de ce centre et les structures médico sociales de quartier, telles que la PMI et le CAMPS présents au sein du même bâtiment. Les mères et leurs enfants bénéficient dès la grossesse de cette approche pluridisciplinaire, née et développée dans cet institut au fil du temps.

L?intérêt de cette expérience médicale originale risque aujourd?hui d?être remis en cause, puisqu? un projet de restructuration de l?IPP prévoit un transfert global des activités périnatales en 2010, au sein du nouveau pôle mère enfant de l?Hôpital Necker.

A l?heure actuelle, le personnel de l?Institut ne conteste pas cette décision, mais souhaite qu?une attention toute particulière soit portée au maintien de la qualité des soins, ainsi qu?à la culture de partenariat instaurée depuis de nombreuses années entre les différents professionnels de la santé concernés.

La municipalité du 14e émet de vives inquiétudes quant au devenir de cette structure dans son arrondissement. En effet, une procédure de licenciement pour motif économique à l?encontre du chef du service de diagnostic prénatal et de médecine foetale a d?ores et déjà été engagée par la direction, menaçant directement l?existence du CDPMF.

La fermeture prématurée de ce centre priverait Paris et le 14e arrondissement d?un centre important dans le domaine de la prénatalité et réduirait d?autant plus la capacité d?accueil des futures mères et la qualité de service aux familles. En effet, le CDPMF est un pôle essentiel pour le fonctionnement des autres activités de l?IPP et sa fermeture pénaliserait le fonctionnement global de l?Institut. Ceci remettrait aussi en cause l?ensemble du travail de proximité effectué auprès des familles du 14e, à travers la PMI et le CAMPS.

Aussi compte tenu de :

- la spécificité du service offert par l?IPP, du fait de sa pluridisciplinarité ;

- du partenariat de l?IPP avec les structures medico sociales de quartier ;

- du risque de voir se réduire une offre de soins très spécialisés pour des femmes rencontrant une grossesse à hauts risques ;

 Le Conseil de Paris, sur proposition de Marie-Thérèse ATALLAH, René DUTREY et l?ensemble des élus du Groupe Les Verts, demande au Maire de Paris d?intervenir auprès du Ministre de la Santé pour :

- que le Centre de Médecine Prénatal et des Maladies Foetales puisse être maintenu 26 Bd Brune jusqu?à son transfert à l?Hôpital Necker en 2010 et que ce transfert s?effectue dans des conditions permettant de garantir le maintien de la qualité des soins et la qualité de liaison entre les différents services de l?IPP ;

- que la Ville de Paris soit associée aux réflexions menées par l?ARH et I?IPP sur le projet devant remplacer les activités de prénatalité.