Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

79 - QOC 2001-187 Question de M. Jack-Yves BOHBOT à M. le Maire de Paris relative à l'espace cyber-emploi de la rue de Bretagne (3e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


Libellé de la question :
"M. Jack-Yves BOHBOT demande à M. le Maire de Paris s'il entre dans ses intentions de modifier la destination de l'espace "cyber-emploi" de la rue de Bretagne (3e) qui a rencontré, à ce jour, un succès considérable auprès des jeunes demandeurs d'emploi.
Il souhaite savoir également si, comme le souhaitent un grand nombre de jeunes, il serait possible d'étendre son activité le week-end."
Réponse (M. Christian SAUTTER, adjoint) :
"A l'initiative de la Ville de Paris, la Mission locale Paris-Centre a créé à la fin de l'année 1998 un cyber-emploi implanté 39, rue de Bretagne dans le 3e arrondissement, équipement de proximité mettant gratuitement à la disposition des parisiens de 16 à 25 ans des ordinateurs équipés de logiciels spécialisés et connectés au réseau Internet.
Ce cyber-emploi a une triple vocation :
- initier les jeunes suivis par la Mission locale aux techniques informatiques et à la consultation d'Internet ;
- offrir aux jeunes à la recherche active d'emploi un accès simplifié (portail) aux serveurs "emploi et formation professionnelle" du réseau Internet ;
- permettre à ceux qui ont des difficultés d'orientation de rencontrer un conseiller de l'A.N.P.E. mis à disposition de la Mission locale.
Une équipe d'animateurs spécialisés dans le maniement du web, de statut emploi jeunes, aide les jeunes dans leurs démarches.
Le cyber-emploi de la rue de Bretagne connaît une fréquentation élevée. Il a accueilli 8.800 personnes en 1999 et 9.500 personnes en 2000, soit une quasi saturation aujourd'hui.
Cependant l'utilisation du site peut être encore optimisée notamment s'agissant des locaux situés au premier étage de l'équipement.
C'est pourquoi j'ai demandé aux services municipaux concernés d'examiner avec la Mission locale Paris-Centre les modalités techniques et financières d'un éventuel renforcement des moyens matériels (postes informatiques) et humains du cyber-emploi, afin de renforcer sa capacité d'accueil.
Par ailleurs, j'ai souhaité que soit étudiée la possibilité d'ouvrir l'équipement le samedi matin afin de répondre aux besoins diversifiés des jeunes Parisiens.
J'ai enfin demandé que l'équipe opérationnelle du cyber-emploi soit particulièrement attentive à renforcer les liens noués avec le tissu associatif local, conformément à sa vocation d'équipements de proximité."