Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

37 - 2001, DPA 86 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation des travaux d'enlèvement d'amiante au marché couvert Riquet (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


Mme Martine DURLACH, adjointe, présidente. - Mes chers collègues, nous passons au projet de délibération DPA 86 relatif à la signature d'un marché sur appel d'offres pour la réalisation des travaux d'enlèvement d'amiante au marché couvert Riquet, dans le 19e arrondissement.
Je donne la parole à Mme DECORTE.
Melle Roxane DECORTE. - Madame la Maire, merci.
Mes chers collègues, le marché Riquet, nous le savons, est un marché plutôt convalescent et certains commerçants s'inquiètent à l'idée de ces travaux de désamiantage indispensables dans un délai réglementaire de douze mois.
En effet, un marché en travaux, qui plus est avec un échafaudage, apparaît moins attractif.
M. ZOU, traiteur asiatique du marché Riquet, a sa cuisine placée sous la gaine où la présence d'amiante a été décelée.
M. DEBAN, le charcutier, est également concerné.
Ne serait-il pas possible d'effectuer les travaux les plus préjudiciables au cours de la période la plus creuse pour les commerçants du marché Riquet, notamment entre mi-juillet et fin août ?
Il me semble nécessaire d'éviter la période de décembre/début janvier pour ces travaux.
Je vous remercie de votre réponse.
Mme Martine DURLACH, adjointe, présidente. - Je donne la parole à Mme Lyne COHEN-SOLAL.
Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 7e Commission. - Merci, Madame la Maire.
Je voulais répondre à Mme DECORTE que, dans le cadre des travaux de recherche d'amiante dans les bâtiments municipaux, une enquête a été faite dans l'ensemble des marchés couverts de Paris en 1999. Il s'avère que, sur les 13 marchés, un seul a été concerné : le marché Riquet, construit en 1972. La présence d'amiante y a été décelée dans certaines parties de resserre, aux niveaux -1 et -2, c'est-à-dire dans les sous-sols. La présence d'amiante a été également décelée au rez-de-chaussée dans les surfaces de vente, comme vous l'indiquez, en petite quantité, au plafond ; elle n'avait pas été détectée lors des premiers contrôles en 1999.
Les travaux d'enlèvement de cet amiante auraient dû commencer au plus tard le 2 mars 2000, Madame, compte tenu des dispositions réglementaires. En fait, en raison des contraintes et des délais liés aux passations des marchés publics, le lancement des marchés intervenant (si la délibération d'aujourd'hui est votée) en juillet, les travaux devraient débuter en septembre et durer à peu près cinq mois, c'est-à-dire pendant l'automne-hiver 2001-2002.
L'autorisation de programme a été financée pour réaliser l'étude en août 2000 (79.000 F) et un crédit de 2,4 millions de francs a été demandé à la décision modificative n° 1 de 2001.
Je tiens à vous rassurer sur le plan des risques pour les commerçants. Toutes les précautions sont prises pour que les travaux se déroulent sans aucun risque pour personne, les travaux en sous-sol ne présentant pas de difficultés pour les parties à traiter, parce qu'elles seront neutralisées. Un seul commerçant en définitive est concerné par ces travaux portant sur le plafond du marché. Les travaux à effectuer sur certains emplacements de vente ne devant pas excéder trois semaines ou un mois en janvier 2000, le commerçant sera déplacé et indemnisé pendant cette période.
Je voulais ainsi vous rassurer, Madame DECORTE, sur l'avenir du marché Riquet qui sera totalement désamianté.
Merci, Madame la Maire.
(Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste et radical de gauche).
Mme Martine DURLACH, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 86.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DPA 86).