Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu pour la création de la commission départementale de présence postale territoriale.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juillet 2006 [2006 V 290]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 27 juillet 2006.
Reçue par le représentant de l?Etat le 27 juillet 2006.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Le 3 avril dernier, le groupe communiste, dans sa question d?actualité alertait le Maire de Paris sur la perspective de fermeture de 300 guichets dans les bureaux de poste parisiens, soit l?équivalent de la fermeture de 35 bureaux de poste.

Ces fermetures de guichets sont opérées dans le cadre de la réorganisation des services de la Poste avec un recentrage sur les activités bancaires accompagnant la création en début d?année de la Banque Postale.

Ces restructurations se traduisent depuis plusieurs années par une réelle dégradation du service public dû aux usagers parisiens : fermetures des centres de tri dans plusieurs arrondissements, suppressions de la 2e tournée, baisse constante des agents aux guichets, délai d?attente des usagers en augmentation constante.

A cette dégradation vient aujourd?hui s?ajouter un projet de grande envergure visant à modifier les horaires d?ouverture au public des bureaux de postes. Le centre de Paris, les quartiers d?affaires, les quartiers politique de la ville sont concernés par des réductions d?amplitude horaires d?ouverture au public. L?ouverture à 8 heures serait reportée à 9 heures et la fermeture interviendrait à 18 heures 30 au lieu de 19 heures actuellement. Quant aux horaires du samedi matin, si certains bureaux verront leurs amplitudes d?ouverture modifiée, d?autres seront définitivement fermés comme le bureau de la Tour Montparnasse. Ces modifications pénalisent fortement les salariés de la Capitale, parisiens ou franciliens, qui en grande majorité font leurs opérations postales avant de se rendre à leur travail.

Des expérimentations sont déjà en cours dans certains bureaux de poste où les usagers, qu?il s?agisse des particuliers ou des professionnels, ont fait connaître leur opposition par voie de pétition organisée par les organisations syndicales en juin dernier.

Or, de telles réorganisations imposent à la Poste, depuis la loi de 2005 sur la régulation des activités postales de mettre en place une instance de concertation avec les élus locaux dénommée commission départementale de présence postale territoriale. A notre connaissance cette CDPPT n?est toujours pas créée sur Paris privant ainsi les élus parisiens de s?exprimer sur les conditions de préservation de la qualité du service public postal parisien rendu aux usagers.

C?est pourquoi, sur proposition de M. Jacques DAGUENET et des éluEs du groupe communiste,

Emet le voeu :

Que M. le Maire de Paris s?adresse au Président de la Poste, M. Bailly, au Ministre de tutelle ainsi qu?au Préfet de Paris afin de leur demander expressément la tenue d?une réunion d?installation de la commission départementale de présence postale territoriale.

Qu?en l?attente de cette structure de concertation, l?ensemble des projets de réorganisation des bureaux de poste parisiens soit gelés.