Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

64 - QOC 2001-164 Question de M. José ESPINOSA et des membres du groupe communiste, à M. le Maire de Paris à propos de l'opération de démolition-reconstruction des H.L.M. "Villiot-Rapée" (12e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


Libellé de la question :
"Une opération démolition-reconstruction a été engagée par l'O.P.A.C. de Paris dans le quartier de la rue Villiot (12e).
Après les changements intervenus au sein de la direction de l'Office public, les locataires s'inquiètent des conséquences possibles sur les orientations qui avaient été définies. En outre, des actes d'incivilité apparaissent, liés à la mise en ?uvre des opérations-tiroirs qui engendrent la désertification provisoire de certains espaces.
En conséquence, M. José ESPINOSA et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris :
1°) ce que devient l'opération de réaménagement du quartier ;
2°) si le centre d'animation jeunesse va reprendre ses activités ;
3°) s'il n'estime pas nécessaire d'intensifier les mesures de sécurité pour faire face aux incivilités ;
4°) s'il n'estime pas, en tout état de cause, qu'il serait utile d'organiser une rencontre entre l'O.P.A.C. de Paris et les habitants des H.L.M."
Réponse (M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint) :
"Cette opération a été engagée par l'O.P.A.C. de Paris depuis novembre 1998 et doit se dérouler en trois phases.
Phase 1 (jusqu'à septembre 2003)
- Démolition des bâtiments A/B/C, soit 38 logements ;
- Construction des lots 1/2/3, soit 165 logements.
Phases 2 et 3 - à partir de 2003
- Relogement des locataires des bâtiments D et F ;
- Démolition des bâtiments D et F, soit 150 logements ;
- Construction des lots 4 et 5, soit 61 logements ;
- Relogement des locataires des bâtiments E et G ;
- Démolition des bâtiments E et G, soit 107 logements ;
- Construction du lot 6, soit 30 logements.
Relogements
Les relogements ne concernent actuellement que les trois premiers bâtiments A-B-C, situés sur le quai de la Râpée. Chacun de ces immeubles sera progressivement démoli dès le relogement du dernier occupant.
- Bâtiment C : 2 locataires à reloger dont 1 vient d'accepter une proposition ;
- Bâtiment B : 5 locataires dont 3 viennent d'accepter une proposition ;
- Bâtiment A : 5 locataires à reloger.
En ce qui concerne les immeubles à construire, l'appel d'offres pour la construction du lot 3 s'est révélé infructueux lors de l'ouverture des plis qui a eu lieu le 5 juin dernier. Un nouvel appel d'offres doit par conséquent être lancé.
Le dépôt des permis de construire et les dossiers de financement pour les lots 1 et 2 doivent être déposés sous quelques jours. Le lancement de l'appel d'offre est prévu en septembre 2001, pour un début des travaux en décembre 2001.
En ce qui concerne le Centre d'animation jeunesse, l'Office a prévu, dans le futur programme (lot 4, rue Villiot), de réaliser un nouveau local de 400 mètres carrés pour l'accueillir.
Il faut également rappeler que cette opération est menée depuis son démarrage en étroite concertation avec les habitants. Une première réunion publique de présentation de ce projet aux résidents a été organisée en novembre 1998. Puis des rencontres trimestrielles avec les représentants des locataires se sont tenues depuis février 1999, en fonction de l'avancement du projet. L'O.P.A.C. de Paris prévoit d'ailleurs une nouvelle réunion dès que les travaux de démolition seront engagés.
Il est vrai que ce site connaît actuellement une recrudescence des phénomènes d'insécurité.
L'antenne de gestion locale, en partenariat avec le commissaire de l'arrondissement, a mis en ?uvre des mesures pour tenter de rétablir une situation normale.
Ainsi, une douzaine de policiers sont présents depuis le début mai sur le site du mardi au samedi de 18 heures à minuit. Ces agents procèdent à des contrôles d'identité, à des verbalisations pour incivilités et à des interpellations pour délits. Ce dispositif doit être maintenu durant tout le mois de juin.
Une réunion de bilan doit être organisée mi-juin en présence de Mme le maire du 12e arrondissement, le commissaire et les représentants de l'Office."