Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

66 - QOC 2001-166 Question de M. Maurice LASSALLE et des membres du groupe communiste, à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police concernant la sécurité des piétons porte d'Orléans (14e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


Libellé de la question :
"Le carrefour de la porte d'Orléans (14e) vient d'être surnommé par les riverains "le carrefour de tous les dangers".
En effet, à la suite de 2 accidents graves - dont un mortel - un même samedi du mois d'avril, une pétition a recueilli, à ce jour, plus de 600 signatures, montrant ainsi le niveau de préoccupation que cette question de sécurité génère auprès de tous ceux qui ont à traverser l'avenue du Général-Leclerc, notamment.
Le scénario semble à chaque fois identique : il s'agit d'un piéton renversé ou accroché par des véhicules sur le passage protégé.
Les riverains demandent qu'une réflexion d'ensemble et des mesures soient prises afin de sécuriser les passages protégés : en effet, le passage souterrain par le métro, pour aller d'un trottoir à l'autre, à l'entrée de l'avenue du Général-Leclerc, comporte, d'une part, 2 grands inconvénients : le détour par de longs couloirs, 2 escaliers et un escalator et, d'autre part, l'existence de ces escaliers, véritable difficulté pour les personnes âgées, les parents chargés de poussette et toutes personnes à mobilité réduite.
En conséquence, M. Maurice LASSALLE et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police les mesures qu'ils comptent prendre pour assurer aux habitants et piétons du quartier une plus grande sécurité."
Réponse (M. Christophe CARESCHE, adjoint) :
"L'examen du fichier municipal des accidents ne révèle aucun accident au carrefour de la Porte d'Orléans, durant la période courant de 1996 à la fin de l'année 2000.
Il est précisé que sont portés à ce fichier les accidents ayant fait l'objet d'un rapport de police.
Selon les renseignements donnés par les services de la Préfecture de police, l'accident mortel mentionné par l'auteur de la présente question orale s'est produit non pas au carrefour de la Porte d'Orléans, mais au carrefour constitué par le boulevard Brune et l'avenue de la Porte-de-Montrouge.
Cet accident a eu lieu le samedi 7 avril à 16 h 25, jour où il pleuvait. Une personne âgée qui traversait la chaussée du boulevard Brune sur un passage pour piétons a été percutée par un autobus en provenance de l'avenue de la Porte de Montrouge et virant à droite pour prendre le boulevard Brune.
Le deuxième accident mentionné n'est pas inventorié au fichier.
S'agissant du carrefour de la Porte d'Orléans et notamment de la traversée piétonne au droit du débouché de l'avenue du Général-Leclerc, il est vrai que compte tenu de l'importance du trafic automobile, notamment des mouvements tournants, la traversée par les piétons de l'avenue du Général-Leclerc est inconfortable.
Dans le cadre de l'aménagement de l'avenue du Général-Leclerc en axe civilisé, il est prévu de sécuriser cette traversée piétonne comme d'ailleurs l'ensemble de celles situées sur cet axe."
Réponse (M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE) :
"Le carrefour de la Porte d'Orléans et plus précisément les intersections formées par la place du 25 août 1944 avec les avenues Paul-Appell et Ernest-Reyer au sud, et les boulevards Jourdan, Brune et l'avenue du Général-Leclerc au nord, sont équipées de signalisations lumineuses tricolores.
Ces dispositifs sont réglés de façon à permettre aux piétons qui se sont engagés au moment du passage au vert de la figurine piéton, de poursuivre et de terminer leur traversée avec une marge de sécurité suffisante, même si la figurine est passée au rouge.
Les statistiques en possession du service central des accidents de la Préfecture de police font apparaître que depuis 1998, 46 sinistres, impliquant indifféremment des véhicules, des deux roues, ou des piétons, ont été enregistrés sur ce site, au cours desquels 51 personnes ont été blessées, dont 2 piétons gravement, et 13 légèrement.
A cet égard, je préciserai que le regrettable accident mortel mentionné dans la présente question, survenu le samedi 7 avril dernier, s'est produit sur un autre site, au niveau du carrefour formé par le boulevard Brune et l'avenue de la Porte-de-Montrouge.
Compte tenu de l'intensité du trafic sur ces axes qui, de plus, s'effectue à vive allure en raison de la grande largeur des chaussées, qui varie entre 20 et 27 mètres, je suis favorable à la réalisation d'aménagements visant à renforcer, de manière significative, les conditions de sécurité sur ce site.
Ainsi, il pourrait être envisagé de diminuer les traversées piétonnes, en créant sur l'avenue Paul-Appell, un îlot central pour les piétons et en élargissant sur cette même avenue, du côté sud, le rond-point central existant, ce qui aurait pour effet de réduire sensiblement l'anneau réservé à la circulation au milieu du carrefour.
Les accès aux contre-allées pourraient, sur le même principe, être modifiés en s'inspirant des aménagements réalisés dans le cadre des zones "30".
En tout état de cause, ce secteur constitue une priorité pour les services de police locaux qui exercent de nombreux contrôles, notamment à hauteur des boulevards Jourdan et Brune.
Les actions de répression ainsi menées depuis le début de l'année, se sont traduites, par l'établissement de 515 procès-verbaux de contravention, pour diverses infractions aux règles de circulation, dont 25, pour inobservation de la signalisation lumineuse tricolore et 9, pour excès de vitesse.
A l'occasion de la présente question, les instructions données en ce domaine ont été renouvelées.
S'agissant du passage souterrain existant par les galeries du métropolitain pour rejoindre les deux trottoirs de l'avenue du Général-Leclerc, les aménagements souhaités par les auteurs de la question relèvent de la compétence exclusive des services de la Régie autonome des transports parisiens.
Enfin, je rappelle qu'un projet de quartier vert dans ce secteur est en cours d'élaboration par les services de la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris, dans lequel il est notamment prévu d'améliorer la traversée des piétons sur l'avenue du Général-Leclerc."