Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

24 - 2001, DVD 95 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des marchés sur appels d'offres pour les travaux de mise en oeuvre de la signalisation tricolore sur les voies ouvertes à la circulation publique sur le territoire de la Ville de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DVD 95 concernant la signature des marchés sur appels d'offres pour les travaux de mise en ?uvre de la signalisation tricolore sur les voies ouvertes sur la Ville de Paris.
Je donne la parole à M. ARAJOL.
M. Louis ARAJOL. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, je serai bref.
Je voulais simplement signaler le point suivant : votre communication précédente, lors d'un débat que nous avons eu dans cette enceinte, qui portait sur la sécurité, a fait l'objet à juste titre, de bon nombre de critiques, parfois positives, parfois objectives, parfois, il est vrai, démagogiques.
J'ai, pour ma part, évoqué notamment le manque de professionnalisme, à mes yeux, et de modernité de ce projet, sur lequel bien entendu, j'aurais sûrement l'occasion de revenir.
Monsieur le Maire, votre communication sur la sécurité comportait plusieurs lacunes dont une qu'il me paraît essentiel d'évoquer aujourd'hui dans le cadre de cette délibération.
Je souhaiterais en effet, que lors de nos débats, nous fassions en sorte de ne pas oublier les Parisiennes et les Parisiens atteints d'un handicap.
Dans bon nombre de capitales européennes, d'ores et déjà, la visualisation sonore des feux tricolores est mise en place pour les non-voyants.
Lorsque nous sommes tous unanimes pour repenser un aménagement urbain digne d'une ville du XXIe siècle, et notamment un aménagement à visage humain qui ne laisse personne sur le bord du chemin, je souhaiterais qu'à l'avenir, dans le cadre de nos débats, nous puissions avoir à l'idée de ne pas oublier les personnes atteintes d'un handicap et particulièrement les non voyants.
C'est l'observation que je voulais faire sur cette délibération !
(Applaudissements).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Pour répondre, Monsieur BAUPIN.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Merci, Monsieur ARAJOL, pour votre intervention.
Elle ne porte pas directement sur ce projet de délibération qui ne concerne pas cette partie de l'aménagement des feux tricolores. Mais j'en profite pour vous informer qu'à l'initiative de Mme KOMITÈS, maire adjointe chargée des personnes handicapées, se sont mis en place plusieurs groupes de travail associant les associations d'handicapés, d'usagers et la Direction de la Voirie pour élaborer un schéma directeur d'accessibilité de la voirie parisienne.
4 groupes de travail ont été mis en place, l'un sur les trottoirs et chaussées, l'un sur les feux tricolores, l'un sur la signalisation au sol et un dernier sur le mobilier urbain.
Ce schéma directeur qui sera présenté lors du dernier trimestre 2001 sera par la suite annexé au cahier des charges des travaux de voirie parisiens de façon à ce que dans chacun des travaux ces éléments soient pris en compte.
Le groupe de travail qui est chargé des feux tricolores travaille notamment sur la question des répétiteurs pour les non-voyants avec différents dispositifs qui sont actuellement à l'étude sachant qu'entre ces différents dispositifs il existe des désaccords entre les usagers, entre les associations de mal-voyants et de déficients visuels, sur les systèmes qui sont à mettre en place entre des systèmes de bip-bip, de messages sonores, etc. Ce sont tous ces éléments qui sont actuellement étudiés par ce groupe de travail. En tout état de cause, le système qui sera retenu non seulement sera mis en ?uvre sur les feux nouveaux qui seront implantés sur la voirie parisienne mais sera étendu progressivement dans les 3 années qui viennent à l'ensemble des dispositifs puisque de toute façon les feux tricolores doivent être révisés dans la Capitale pour être mis en conformité avec d'autres réglementations.
Par rapport à ces éléments de choix entre différents dispositifs, notre état d'esprit à Mme KOMITÈS et à moi-même est plutôt de favoriser les systèmes tels qu'ils ont été mis en place dans la Capitale aussi bien au niveau de l'hôpital des Quinze-Vingts ou à la sortie des Guides d'Aveugles dans le 12e arrondissement qui sont des messages sonores qui permettent aux mal-voyants d'avoir toutes les informations.
En conclusion, je vous indiquerais que la Direction de la Sécurité et de la Circulation routière du Ministère de l'Equipement qui est responsable de la réglementation en matière de signalisation routière fait part de son intention de modifier la réglementation en matière de feux de circulation, donc nous attendons aussi les normes qui seront proposées par cette instance de façon à faire en sorte que les dispositifs que nous mettons en place soient conformes à la réglementation au niveau national.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je vous remercie.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 95.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DVD 95).