Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

88 - QOC 2001-146 Question de M. Claude GOASGUEN et des membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" à M. le Préfet de police relative au stationnement sauvage de camions, allée des Fortifications et aux abords du bois de Boulogne (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2001


Libellé de la question :
"M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" souhaitent attirer l'attention de M. le Préfet de police sur le stationnement sauvage des camions, allée des Fortifications et aux abords du bois de Boulogne (16e).
Jours et nuits, l'allée des Fortifications, comme les abords du bois de Boulogne, est transformée en gare routière sauvage. Des camions stationnent, procèdent à des dételages, à des attelages et à des transbordements. Les chauffeurs routiers font chauffer leurs moteurs diesel, actionnent leurs sirènes, entraînant ainsi une pollution par décibels et gaz d'échappement. Ces problèmes se greffent à ceux de la prostitution.
Le 1er novembre dernier, ce sont 27 camions et semi-remorques en provenance de toute l'Europe qui ont pu être comptabilisés par une association de riverains.
M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" demandent à M. le Préfet de police de bien vouloir leur faire part des mesures qu'il compte prendre pour répondre à la légitime inquiétude des riverains à ce sujet."
Réponse (M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE) :
"La réglementation générale des promenades appartenant à la Ville de Paris, dont fait partie le Bois de Boulogne, prévoit que la circulation dans ce bois des voitures de charge, de commerce ou de transport en commun n'est autorisée que sur la seule avenue de la Porte d'Auteuil.
Ainsi, l'allée des Fortifications, située entre les Portes d'Auteuil et de la Muette, est soumise à cette interdiction générale.
Cependant, en dépit de la présence de panneaux en ce sens, cette allée est très fréquentée, surtout la nuit, par les transporteurs routiers, essentiellement pour la dépose de remorques. Cet état de fait s'explique par la situation géographique de cette voie, située à proximité du boulevard périphérique extérieur.
Dès qu'ils ont été avisés de cette situation, les services de police locaux ont procédé à de nombreuses rondes et patrouilles dans ce secteur.
L'action de verbalisation s'est basée essentiellement sur des contraventions pour stationnement interdit, circulation de véhicules de plus de 3,5 tonnes, surcharge du véhicule ou émission de gaz polluants. Elle s'est traduite, entre les mois d'avril et juin, par la rédaction d'une centaine de procès-verbaux.
Depuis lors, le nombre d'engins stationnés sur ce site a déjà diminué de moitié.
L'action de surveillance engagée sur ce secteur sera, bien entendu, poursuivie, et je n'ai pas manqué, à l'occasion de votre intervention, de sensibiliser à nouveau les effectifs de police locaux sur la nécessité de mettre fin à cette situation génératrice de nombreuses nuisances pour les riverains.
Par ailleurs, une réflexion va être engagée en collaboration avec les services compétents de la Mairie de Paris afin d'offrir des moyens d'intervention plus adaptés aux problèmes posés."