Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif au stationnement des vélos dans les immeubles appartenant aux bailleurs sociaux dépendant de la Ville de Paris.

Déliberation/ Conseil municipal/ Février 2005 [2005 V. 107]


Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 3 mars 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 3 mars 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

La Ville de Paris a entamé depuis mars 2001 une politique en faveur des circulations douces et notamment du vélo. La multiplication des aménagements de voirie en faveur des deux roues (couloirs de bus élargis, pistes cyclables), la fermeture les dimanches de certains tronçons de voirie à la circulation automobile, tout concourt à améliorer les conditions d?utilisation des vélos dans la Capitale et à pousser les Parisiennes et les Parisiens à utiliser ce mode de transport écologique.

Un des freins principaux à une utilisation plus massive du vélo dans Paris réside souvent dans l?absence de locaux mis à la disposition des habitants à l?intérieur de leur immeuble pour les remiser. Le Plan local d?Urbanisme prévoit des dispositions pour que dans les futures constructions de logement, un local soit prévu à cet usage. Mais cela ne règle pas la question des logements existants ou des immeubles dont les programmes de construction débuteront avant l?adoption du plan local d?urba-nisme.

Les règlements intérieurs des immeubles gérés par des Sociétés d?économie mixtes dont la Ville est actionnaire interdisent souvent que les habitants stationnement leurs vélos dans les parties communes ou même dans leur logement. Par ailleurs, les cahiers des charges de construction d?immeubles de logements sociaux n?intègrent pas encore tous l?obligation de prévoir la réalisation d?un local vélos.

Dès lors que la Ville finance à quelque degré que ce soit des logements, elle doit veiller à affirmer des exigences en rapport avec sa politique, d?autant plus que ce manque apparaît, aux yeux des habitants, comme une incohérence au regard de ses choix politiques favorisant l?usage du vélo.

Pour toutes ces raisons et sur la proposition de Mme Nicole AZZARO, M. Christophe NAJDOVSKI et de l?ensemble des élus du groupe ?Les Verts?,

Emet le voeu :

- que M. le Maire de Paris intervienne pour que danstoutes les sociétés immobilières dans lesquelles la Ville de Paris est actionnaire, tout soit mis en place afin que les habitants puissent y remiser leur vélo.