Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

93 - 2003, JS 421 - Approbation du versement d'une subvention, au titre de l'année 2003, au Groupement d'intérêt public "Paris Ile-de-France 2012" pour la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2012. - Montant : 2.000.000 euros

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération JS 421 portant approbation du versement d'une subvention, au titre de l'année 2003, au Groupement d'intérêt public "Paris Ile-de-France 2012" pour la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2012. Montant : 2 millions d'euros.
Je donne tout d'abord la parole à M. Alain RIOU.
M. Alain RIOU. - Je voulais en fait prendre la parole à l'occasion de cette subvention pour dire un mot de plus sur l'olympisme, mais on s'est suffisamment expliqués sur olympisme, écologisme, etc., donc je renonce à mon temps de parole.
M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - C'est très bien, merci pour tout le monde.
Monsieur LEBAN ?
M. Gérard LEBAN. - Merci, Monsieur le Maire.
J'interviens au nom de René LE GOFF concernant la candidature de Paris à l'organisation des Jeux olympiques de 2012.
Nous ne pouvons, Monsieur le Maire, que vous redire que nous sommes enthousiastes et que cet enthousiasme est d'ailleurs renouvelé grâce à la bonne nouvelle du choix de Vancouver pour l'organisation des Jeux d'hiver 2010, décision prise par le Comité international olympique la semaine dernière. Le choix d'une ville nord-américaine face à une ville européenne pour ces Jeux d'hiver lève un obstacle de taille dans le cadre du succès de notre candidature et nous voterons ce projet de délibération qui attribuera 2 millions d'euros au G.I.P. "Paris Ile-de-France 2012".
Mais comme nous sommes enthousiastes et vigilants, nous souhaitons connaître le budget total du G.I.P. prévu pour 2003 et la contribution des autres partenaires.
Merci.
M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci, Monsieur LEBAN.
Réponse de Pascal CHERKI, brève et synthétique.
M. Pascal CHERKI, adjoint, au nom de la 7e Commission. - J'acte avec enthousiasme votre enthousiasme, dont nous ne doutons pas, le Maire de Paris et moi, comme de celui de l'ensemble des Conseillères et Conseillers de Paris.
Le budget total n'est pas arrêté pour la bonne et simple raison qu'il appartiendra au G.I.P. de le déterminer lui-même quand il se constituera.
L'idée sur laquelle nous sommes, en ce qui concerne les discussions, c'est d'avoir un financement tripartite paritaire de même montant entre la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et l'Etat, ceci n'étant pas exclusif évidemment du concours des partenaires privés qui se sont fortement mobilisés et dont nous souhaitons que la mobilisation ait aussi une traduction d'ordre budgétaire.
Vous dire si, après, chaque année, elle sera du même ordre, je ne le peux pas ; il faut laisser à chaque collectivité la possibilité de lisser par rapport à ses impératifs budgétaires propres sa participation, mais au total l'Etat, la Ville et la Région mettront le même écot pour contribuer au fonctionnement du G.I.P.
M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci, Monsieur CHERKI.
Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération JS 421.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, JS 421).