Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

193 - QOC 2003-545 Question de M. Hervé BENESSIANO et des membres du groupe U.M.P. à M. le Préfet de police relative à la création d'un couloir de bus sur le côté impair de la rue Boursault (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


Libellé de la question :
"Le trajet de la ligne de bus 66 est quotidiennement perturbé, notamment en début de soirée et le samedi après-midi, par le stationnement illicite de véhicules rue Boursault (côté numéros impairs) (17e).
Plusieurs fois par semaine, ne pouvant s'engager dans cette artère, le bus est obligé de procéder à une marche arrière sur la Place Charles Fillon et à emprunter un autre trajet en occultant un ou deux arrêts de son parcours habituel.
Malgré les interventions répétées des agents de la R.A.T.P. et celles du commissariat d'arrondissement, malgré les travaux de dissuasion effectués par les services de la Voirie, la situation n'a pas évolué. L'exaspération des usagers de cette ligne est à son comble.
Serait-il possible à M. le Préfet de police de créer un couloir de bus par un marquage au sol sur le côté impair de cette rue ?"
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Conscient des nuisances occasionnées par la présence de véhicules en stationnement illicite, les effectifs de la Préfecture de police veillent à sanctionner les infractions constatées dans la Capitale.
En ce qui concerne la rue Boursault (17e), l'action menée sur la période comprise entre le 1er et le 20 juin dernier a permis de relever 63 procès-verbaux de contravention et de procéder à l'enlèvement de 32 véhicules pour ce motif.
Bien entendu, les contrôles engagés restent maintenus et toute infraction constatée sera systématiquement verbalisée.
S'agissant de votre proposition de création d'un couloir-bus par un marquage au sol sur le côté impair de cette voie, je suis favorable à une étude concertée de ce projet avec les services de la Ville.
En ce qui concerne la portion comprise entre la rue des Dames et la rue de la Condamine, de compétence préfectorale, je tiens à souligner que l'implantation d'un couloir bus serait subordonnée à la suppression du stationnement côté pair, ce qui pourrait être de nature à provoquer le mécontentement des riverains."