Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

52 - Vœu déposé par Mmes KUSTER et DOUVIN, au nom du groupe U.M.P., relatif à la banalisation des chaussées du boulevard périphérique

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u n° 18 du fascicule relatif à la banalisation des chaussées du boulevard périphérique. C'est encore un v?u déposé par le groupe U.M.P. et c'est Mme DOUVIN qui le défend.
Vous avez la parole, Madame.
Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.
Ce v?u est dicté par les besoins d'entretien fréquents du boulevard périphérique, puisqu'il s'agit de plusieurs fois par an. Chaque tronçon est fermé pour procéder aux travaux d'entretien, et il y a alors déviation du trafic sur le boulevard des Maréchaux, ce qui engendre, notamment la nuit, des encombrements importants, et donc des nuisances pour les riverains.
Aujourd'hui, un certain nombre de techniques permettent, sur les autoroutes, de procéder au dispositif d'une mise à double sens temporaire sur la chaussée restante, et nous demandons donc de limiter au maximum le recours au boulevard des Maréchaux comme itinéraire de délestage de ces travaux, et nous souhaitons que soient entreprises des études sur les mesures propres à banaliser la circulation sur les chaussées du boulevard périphérique afin de pouvoir, notamment, mettre la circulation temporaire à double sens sur une seule chaussée lors de ces travaux.
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs du groupe U.M.P.).
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame DOUVIN.
Le point de vue de l'Exécutif, Monsieur BAUPIN ?
M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.
Cette idée, qui peut paraître intellectuellement séduisante, de comparer les travaux effectués sur les autoroutes avec l'entretien du périphérique, ne résiste malheureusement pas à l'analyse. En effet, du fait de la densité du trafic sur le périphérique, les services nous indiquent qu'un basculement de trafic d'une chaussée sur l'autre ne pourrait se faire qu'en séparant les deux sens de circulation par des blocs de béton ou de plastique pour éviter les accidents. Or, une portion du couloir du périphérique est fermée sur 12 kilomètres, deux nuits par semaine, de 21 heures 30 à 5 heures 30. Sur cette distance, il faut 5 heures à une machine pour disposer les blocs et autant pour les enlever. Sur les 12 kilomètres, on compte 12 échangeurs, dont certains autoroutiers qu'il serait difficile de desservir. Même en supposant que le terre-plein central soit muni de portes franchissantes tous les kilomètres, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, et ce qui nécessiterait des travaux très conséquents, les véhicules voulant accéder ou sortir de la voie provisoire accolée au terre-plein central, sur la chaussée, devraient traverser la chaussée en travaux ou en cours d'entretien. Il faudrait disposer de feux de croisement pour permettre aux véhicules de chantier d'y accéder, soit environ 24 carrefours à feux à installer et à enlever dans la même soirée. Ce n'est pas envisageable, tant en termes financiers qu'en termes de temps.
Dans les conditions les plus favorables, c'est-à-dire lorsque chaque chaussée du boulevard offre quatre files de circulation, envisager une circulation à double sens sur une seule chaussée reviendrait à un délestage de 50 % (...) sur les voiries urbaines, notamment sur les boulevards des Maréchaux qui ont vocation à accueillir le tramway, comme nous venons de le décider il y a quelques instants.
Je vous propose de retirer ce v?u sinon nous serons amenés à voter contre.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Mme DOUVIN, après ces explications, retirez-vous le v?u ?
Mme Laurence DOUVIN. - Je vais le maintenir parce que des études complémentaires pourraient être menées.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Vous maintenez ce v?u.
Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe U.M.P. et assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le v?u est repoussé.