Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

148 - II - Questions du groupe du Mouvement républicain et citoyen.QOC 2003-587 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen à M. le Maire de Paris à propos de l'emploi du nom de la Capitale pour des manifestations officielles

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


Libellé de la question :
"M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen appellent l'attention de M. le Maire de Paris sur les conditions d'utilisation du nom de la Capitale dans les manifestations officielles.
Ainsi, le dernier salon du Bourget inauguré par le Président de la République samedi 14 juin 2003 s'est vu rebaptisé "Paris Air Show". Cette dénomination du premier salon aéronautique français dans une langue étrangère est étonnante au moment où précisément, la réussite de l'industrie aéronautique nationale se trouve, tant dans le domaine civil que militaire, mise à l'honneur.
M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen demandent donc si l'avis du Maire de Paris est sollicité pour l'emploi du nom de la Capitale pour des manifestations officielles et, dans cette hypothèse, de rappeler aux organisateurs les termes de l'article 6 de la loi relative à l'emploi de la langue française qui stipule que les documents rédigés ou utilisés lors des manifestations officielles doivent être rédigés en langue française."
Réponse (M. Pierre SCHAPIRA, adjoint) :
"J'ai pris bonne note des observations de M. Georges SARRE et des élus du Mouvement républicain et citoyen concernant les conditions d'utilisation du nom de la Capitale lors de manifestations officielles, en rappelant les termes de l'article 6 de la loi relative à l'emploi de la langue française.
Notre Capitale étant aussi celle de la francophonie, il me paraît tout à fait important et nécessaire que les appellations des manifestations officielles impliquant ou mentionnant "Paris" puissent être, conformément à cet article 6, formulées en langue française.
Comme moi-même, vous vous étonnez du fait que le dernier Salon du Bourget, inauguré par le Président de la République samedi 14 juin 2003, se soit vu rebaptisé "Paris Air Show".
Je souhaite que mon avis soit systématiquement sollicité, à l'avenir, pour l'emploi du nom de la Capitale dans le cadre de manifestations officielles, et demande donc à mon adjoint chargé des Relations internationales et de la Francophonie, ainsi qu'à l'ensemble des services municipaux concernés, de veiller avec attention à l'observation de cette règle par les organisateurs d'événements, surtout internationaux, à Paris."