Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

84 - 2003, JS 353 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché de prestation de service pour la gestion des équipements dénommés "antennes jeunes informations" de la Ville de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du projet de délibération JS 353 concernant la signature d'un marché de prestation de service pour la gestion des "Antennes Jeunes Information" de la Ville de Paris.
Je donne la parole à Mme Sophie MEYNAUD.
Mme Sophie MEYNAUD. - Merci, Monsieur le Maire.
Le projet de délibération qui nous est soumis nous demande de vous autoriser à signer un marché de prestation de service pour la gestion des "Antennes Jeunes Information" de la Ville de Paris.
Vous nous proposez de confier la gestion des A.J.I. parisiennes à un prestataire désigné dans le cadre d'un marché unique sous la forme d'une régie indirecte.
Nous commençons donc à reconnaître les mérites de la gestion en régie, même si celle-ci reste indirecte.
Cela va dans le sens de ce que les élus du groupe communiste vous demandent de longue date : à savoir de considérer sérieusement la création d'un véritable service municipal de la jeunesse à Paris, appuyé d'abord sur le réseau de proximité des "Antennes Jeunes Information", les conseils locaux de la jeunesse, puis les centres d'animation, les espaces jeunes, etc.
En effet, je l'ai exposé plusieurs fois devant notre Assemblée, si nous voulons qu'à Paris puissent vivre et s'épanouir tous les jeunes, dans la reconnaissance de tous leurs droits à l'autonomie, en particulier l'accès à la formation, à un emploi, à un logement, à la santé, au bien-être, nous devons y mettre les moyens humains et matériels nécessaires de manière durable.
C'est ainsi qu'à terme, je vois bien la Direction de la Jeunesse et des Sports avoir les moyens d'assurer toutes ses responsabilités, bénéficier d'une ossature, d'un c?ur professionnel adéquat pour faire vivre au quotidien les structures de proximité et les partenariats indispensables.
La solution qui nous est proposée aujourd'hui me semble convenable si elle est entendue comme constituant une transition dans cette direction.
Nous le savons tous et avons été nombreux à le dire souvent ici, la situation très difficile dans laquelle se trouvent les A.J.I. à l'heure actuelle nécessite après le temps de l'évaluation et du bilan, un rattrapage, une reprise en main de leur fonctionnement. Tout ceci étant également guidé par un souci de cohérence.
Dans cette situation sinistrée, la proposition de conclure une convention de gestion d'une année renouvelable deux fois ouvre des perspectives intéressantes, notamment celle de pouvoir évaluer chaque année les progrès et les avancées qui auront pu être faites.
Aussi, Monsieur le Maire, je vous fais dès aujourd'hui la demande d'avoir, d'ici la reconduction de cette convention, un bilan de sa mise en ?uvre de la première année.
Je le disais, mon souci est bien d'arriver à terme, à la constitution à Paris d'un véritable service public de la jeunesse accessible à tous c'est-à-dire tenant compte des ressources car le fond du problème est bien de rendre la Ville accessible à tous les jeunes quelles que soient leurs origines sociales. C'est important, je voulais le rappeler aujourd'hui parce que je sais que c'est une question qui vous tient à c?ur, Monsieur le Maire.
Je vous remercie.
M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci.
Mme Clémentine AUTAIN a la parole.
Mme Clémentine AUTAIN, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Je remercie Sophie MEYNAUD de s'intéresser à la question des "Antennes Jeunes Information" qui n'a pas beaucoup préoccupé nos prédécesseurs : on voit l'état de délabrement dans lequel se trouve la majorité des antennes. Cela me préoccupe beaucoup pour avoir vu des situations et des espaces indignes du service public, il faut bien le dire.
Progressivement, nous allons d'abord doubler le budget de fonctionnement de ces antennes. Nous avons un budget d'investissement relativement important qui devrait nous permettre de réhabiliter ces espaces pour que les jeunes aient un accueil digne de ce nom.
Quant au bilan, il n'y a pas de souci, je ne sais pas quelle forme il peut prendre, nous réfléchirons ensemble à un moyen de vous tenir informés de la manière dont le nouveau prestataire avec qui j'ai déjà eu des contacts : "Paris pour les Jeunes" gère cette affaire.
Je pense que nous allons démarrer une nouvelle étape dans la vie de ces antennes.
M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération JS 353.
Qui est pour ?
Contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, JS 353).