Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

158 - QOC 2003-580 Question de Mme Annick LEPETIT et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris concernant la nécessité de proposer un local d'accueil adéquat aux agents locaux de médiation sociale du 17e arrondissement, actuellement hébergés dans le 18e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


Libellé de la question :
"Depuis deux ans maintenant, la Mairie de Paris a mis en place des agents locaux de médiation sociale qui sont notamment en charge d'assurer la sécurité des enfants aux abords des écoles dans chaque arrondissement. Depuis cette création, les agents affectés dans le 17e arrondissement sont hébergés par ceux du 18e au 20, rue Ernestine dans le quartier de la Goutte-d'Or.
La signature, certes tardive, du contrat local de sécurité dans le 17e arrondissement devrait contribuer à une meilleure prise en compte des questions de sécurité. De la même manière, un accueil convenable des agents locaux de médiation sociale dans l'arrondissement où ils exercent va de pair avec une plus grande efficacité. Or, ces derniers doivent traverser tout le 18e arrondissement afin de remplir leur mission de proximité.
Comme certains se plaisent à le faire, il est contradictoire de stigmatiser d'une part l'action de la majorité municipale sur l'insécurité, et d'autre part, de pratiquer localement l'immobilisme en n'apportant aucune proposition concrète à la recherche de locaux pour l'accueil des agents locaux de médiation sociale, qui participent quotidiennement au maintien de la tranquillité publique.
Dans ces conditions, serait-il possible à M. le Maire de Paris de demander à ses services de tout mettre en ?uvre afin que les A.L.M.S. du 17e arrondissement puissent se voir proposer rapidement un local d'accueil dans cet arrondissement ?"
Réponse (M. Christophe CARESCHE, adjoint) :
"Les agents locaux de médiation sociale (A.L.M.S.) affectés aux points d'école du 17e arrondissement sont actuellement basés au 20, rue Ernestine dans le 18e arrondissement.
Dès leur installation, la D.P.P. s'est attachée à rechercher, dans le 17e, des locaux susceptibles d'accueillir les A.L.M.S. affectés dans cet arrondissement.
Ainsi, au début de l'année, un local situé place Charles-Fillon aurait pu correspondre aux critères souhaités, mais son occupation illicite et les coûts très élevés d'aménagement et de mise en conformité du site ont conduit à l'abandon du projet.
Néanmoins, des opportunités sont régulièrement portées à la connaissance de la D.P.P., notamment par la mairie du 17e, sans qu'il y ait eu de résultat, l'aménagement des locaux proposés nécessitant souvent de gros investissements.
A titre d'exemple, une proposition de local au 164, rue de Saussure est actuellement à l'étude : une visite y a été effectuée le 27 juin dernier
En attendant, la D.P.P. poursuit ses recherches dans l'arrondissement."