Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu présenté par l’Exécutif sur la Samaritaine.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2005 [2005 V. 275]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 6 juillet 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 6 juillet 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Considérant que, l?annonce d?une possible fermeture de la Samaritaine pour raisons de sécurité est ?un coup dur? pour l?emploi, pour l?activité économique et pour l?animation commerciale au coeur de Paris,

Considérant que, LVMH a pris la décision le 9 juin de résoudre les problèmes de sécurité de la Samaritaine par une fermeture partielle ou totale du site (à l?issue d?une période conservatoire), alors que, jusqu?à présent, ces problèmes de sécurité, dûment identifiés, devaient être traités dans le cadre d?un maintien de l?activité.

Considérant que, depuis cette date, la Municipalité n?a eu de cesse de se tenir informée heure par heure de l?évolution de ce dossier et de multiplier les contacts avec l?ensemble des acteurs, qu?il s?agisse de la direction de la Samaritaine, du groupe LVMH, son principal actionnaire, ou des représentants CGT, CFTC, UNSA, CFDT et CGC du personnel,

Considérant que, dès le 9 juin, la Ville a clairement réitéré son attachement à la vocation commerciale de ce site, ainsi qu?elle l?avait déjà fait en classant, dans le cadre de la rédaction de son futur PLU, l?ensemble de cette parcelle en site commercial protégé, interdisant ainsi toute possibilité de transformation en une autre destination, notamment hôtelière,

Sur proposition de l?exécutif municipal,

Emet le voeu que :

- la mise en oeuvre des prescriptions formulées par la préfecture de police en matière de sécurité incendie constitue une priorité incontournable ,

- la Ville de Paris favorise, dans la limite de ses prérogatives toute solution de fermeture partielle, afin d?en limiter l?impact pour les salariés et la vie commerciale du coeur de la Capitale, dès lors que cette solution serait conciliable avec les impératifs de sécurité du site ;

- la Municipalité propose à LVMH et aux services de l?Etat la création d?un ?comité de site?, afin de suivre le déroulement des travaux de remise aux normes, dans le cadre réglementaire applicable, quelle que soit la durée, l?ampleur, et les modalités des travaux qui vont devoir être entrepris dans les deux bâtiments de la Samaritaine ;

-une solution d?emploi soit trouvée pour chaque personnetravaillant sur le site, comme s?y est engagée publiquement la direction de LVMH ;

- la direction de LVMH soit invitée, dés le mois de juillet, à une séance exceptionnelle du ?comité de vigilance pour l?em-ploi?, instance qui rassemble, entre autre, des représentants des Elus Parisiens, des représentants des unions départementales syndicales, des membres du Service Public de l?Emploi, la CCIP et la Préfecture. Ce comité se tiendrait à l?Hôtel de Ville et ferait le point sur le devenir des salariés employés sur ce site.