Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif au projet de carte scolaire de l’académie de Paris pour la rentrée 2005-2006.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2005 [2005 V. 257]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 6 juillet 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 6 juillet 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Lors de la réunion du Conseil Départemental de l?Éducation Nationale (CDEN) en février dernier, l?académie de Paris annonçait 43 fermetures de classes dans les écoles maternelles et élémentaires pour seulement 1l ouvertures, et 119 suppressions de postes dans le second degré après une liquidation de 200 postes l?an dernier.

Alors que la politique municipale d?éducation conduit notamment à proposer chaque année des salles de classe neuves ou rénovées aux élèves Parisiens pour répondre au mieux aux besoins croissants de scolarisation à Paris et contribuer à l?objectif d?égalité, ces décisions avaient conduit à une forte mobilisation de l?ensemble de la communauté éducative parisienne et amené notre conseil à se prononcer, par le biais de plusieurs voeux, contre ces fermetures de classes.

A la veille d?une nouvelle réunion du CDEN, notre mobilisation reste entière. La méthode appliquée par le rectorat de Paris en février, qui persiste à méconnaître les réalités du terrain, notamment concernant la question des effectifs, tout en restant indifférent à la volonté de dialogue des enseignants, des parents et des élus, nous amène à renouveler notre inquiétude.

En effet, la Ville ne pourrait subir une nouvelle fois un mauvais coup porté à son service public de l?éducation, et de fait à la mixité sociale parisienne.

C?est pourquoi, à la veille du CDEN du 22 juin 2005,

sur proposition de M. Patrick BLOCHE, Mmes Colombe BROSSEL, Anne-Christine LANG et des élus du groupe socialiste et radical de gauche,

Emet le voeu :

que soient abandonnées les nombreuses fermetures de classes et suppressions de postes prévues pour Paris.