Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

28 - 2003, DAEE 12 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant à la convention d'objectifs signée avec l'association "Belleville Insolite" (19e) prévoyant l'attribution d'une subvention au titre de 2003. - Montant : 50.000 euros

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DAEE 12 autorisant M. le Maire de Paris à souscrire un avenant à la convention d'objectifs signée avec l'association "Belleville Insolite" - Montant : 500.00 euros.
Madame MARTINET, vous avez la parole.
Mme Marie-Pierre MARTINET. - Merci, Monsieur le Maire.
En préambule de mon intervention, je voudrais citer le "Télérama" du 25 juin : "Débusquer l'intimité d'un lieu sans lui faire perdre son âme, c'est le défi relevé depuis 1999 par l'association "Belleville Insolite".
Effectivement, nous nous réjouissons que notre Municipalité se tourne vers ce type de tourisme en soutenant cette association, un tourisme que je qualifierai d'intelligent par son approche, un tourisme qui n'est pas plaqué, où les habitantes et les habitants ne sont pas objets de curiosité mais bien acteurs de la vie de leur quartier, participant de sa richesse en la faisant partager à tout un chacun, donnant tous leurs sens aux mots hospitalité et accueil, et cela à l'instar de ce qui peut se faire dans d'autres grandes villes, je pense notamment à Montréal et à l'association "L'autre Montréal".
A travers l'organisation de "L'incroyable rallye", c'est aussi une vision de l'accessibilité de toutes et de tous à un moment particulier.
Pour cela, nous ne pouvons que saluer le travail effectué en partenariat avec "Le souffle d'art" pour garantir cette accessibilité et la possibilité aux personnes handicapées d'avoir accès à cette manifestation, comme c'est le cas également pour les parcours-découvertes du quartier, grâce à un partenariat avec "Handicap 20e".
Néanmoins, j'aimerais porter l'attention de notre assistance sur le fait que d'autres associations sur Paris développent ce type de tourisme. Ainsi, selon la philosophie qui nous anime, celle d'un tourisme autrement respectueux de celles et ceux qui font et vivent la ville, il conviendrait à mon sens de développer des partenariats pertinents avec ces associations.
Le dernier point - ce sera ma conclusion - concerne les emplois-jeunes de cette association.
L'association a parfaitement répondu au dispositif par la création de ces accompagnateurs-révélateurs de quartier, cherchant à les pérenniser. Alors, aujourd'hui alors que le Gouvernement a clamé haut et fort son intérêt pour l'écologie, sans lui en donner les moyens par ailleurs, à travers une semaine du développement durable relativement poudre aux yeux et placebo, ces mesures de retrait des emplois-jeunes mettent en péril une structure qui développe, comme beaucoup d'autres, une approche d'un tourisme solidaire et durable qui n'a pas attendu ces nouveaux engagements gouvernementaux pour la mettre concrètement en pratique.
Pour toutes ces raisons, nous soutiendrons favorablement ce projet de délibération et nous vous engageons M. le Maire à développer cette forme de tourisme dans laquelle chacune et chacun a tout à apprendre de l'autre pour vivre ensemble, égaux et différents.
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs des groupes "Les Verts", socialiste et radical de gauche, communiste et du Mouvement républicain et citoyen).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Madame BROSSEL, vous avez la parole.
Mme Colombe BROSSEL. - Merci. Très rapidement parce que je ne peux que souscrire aux propos de Mme MARTINET.
J'avais souhaité intervenir également sur cette subvention pour me féliciter de l'action de cette association qui est novatrice et vraiment extrêmement intéressante.
"Belleville Insolite" exerce des activités dans le champ du tourisme durable, comme vous venez de le dire. Elle a ainsi mis en place des circuits-découvertes et des animations du quartier de Belleville à destination des touristes, mais également des Parisiens, et grâce aux circuits un peu insolites qu'elle organise, elle permet de découvrir sous un jour nouveau cet Est parisien si souvent décrié, et en tout cas peu souvent considéré comme un lieu potentiel de tourisme.
Il n'est pas anodin qu'un certain nombre de quartiers visités soient des quartiers classés "politique de la ville". Les activités proposées par "Belleville Insolite" permettent ainsi de dépasser ce statut de quartier concentrant des difficultés économiques et sociales pour se recentrer sur l'histoire des quartiers et valoriser leurs richesses.
Grâce à des partenariats extrêmement actifs sur le quartier et à un échange aussi permanent avec les habitants, l'association veille à ce que les activités de tourisme s'insèrent effectivement dans la vie du quartier.
Pour animer ces actions, elle emploie des habitants du quartier de Belleville sous le label - joli label d'ailleurs - d'accompagnateurs-révélateurs de quartier, et elle a participé, ce qui est beaucoup plus important, à la création d'un certain nombre d'emplois sur le quartier.
Ses activités s'inscrivent dans le cadre de la diversification de l'Office du tourisme que la Municipalité parisienne souhaite mettre en ?uvre, ce qui justifie cette subvention complémentaire, et ce faisant l'association est également un acteur important de la création, de la recréation ou du confortement du lien social dans nos quartiers. Elle démontre que des idées qui peuvent sembler au premier abord un peu farfelues aux institutions, car elles ne se situent pas dans des schémas de pensée prèdéfinis, sont souvent celles qui permettent d'être efficace, notamment en matière d'animation locale.
Pour toutes ces raisons je ne peux que me féliciter de l'attribution de cette subvention à "Belleville insolite".
(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, du Mouvement républicain et citoyen, communiste et "Les Verts").
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur BROS, vous avez la parole pour répondre. Vous n'avez eu que des éloges, cela va être court.
M. Jean-Bernard BROS, adjoint, au nom de la 2e Commission. - Je voudrais n'avoir que des interventions comme cela à faire. Je remercie Mme MARTINET et Mme BROSSEL de s'être intéressé à "Belleville insolite" parce que je crois que le travail de cette association mérite d'être regardé. C'est une forme d'hommage aussi d'en parler aujourd'hui.
Il y a deux concepts autour de "Belleville insolite", c'est la réconciliation entre les habitants de notre Ville et les gens qui nous font l'honneur de venir la visiter, et c'est une autre forme de tourisme. On va tout doucement comme cela vers ce que l'on appelle l'inter-activité dans le tourisme, c'est-à-dire que je pense que dans les années à venir, il ne suffira pas de venir visiter la Ville, mais il faudra aussi participer à sa vie et "Belleville insolite" est sur la bonne voie.
Je crois que l'on aura effectivement l'occasion de développer ce genre d'activités dans d'autres associations, dans d'autres quartiers de Paris. C'est une façon de changer un petit peu la donne.
Merci à vous deux.
M. Christian SAUTTER, adjoint. - Très bien.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAEE 12.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DAEE 12).