Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

129 - 2003, DAC 17 - Subvention de fonctionnement à l'association "Ménagerie de verre" (11e). - Montant : 150.000 euros

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DAC 17, concernant une subvention de fonctionnement à l'association "Ménagerie de verre".
La parole est à M. DAGUENET.
M. Jacques DAGUENET. - Merci, Monsieur le Maire.
Nous voterons donc cette subvention à l'association "Ménagerie de verre", qui s'est imposée comme un lieu emblématique de la création contemporaine à Paris. Cette association est reconnue en France et à l'étranger. Elle encourage la jeune création en accueillant divers artistes, chorégraphes, plasticiens et musiciens en résidence et en leur offrant la possibilité de présenter des spectacles et des travaux issus de leurs recherches.
Je rappelle aussi que différents projets ambitieux sont en cours pour cette année.
Mais surtout, je veux profiter de cette occasion pour redire combien il manque cruellement de lieux de création accessibles aux artistes et notamment aux jeunes artistes à Paris, d'espaces rendant possibles la rencontre et l'échange entre créateurs de diverses disciplines. De nouveaux lieux de création, lorsqu'ils existent, constituent autant d'occasions d'approche de l'art et de la culture pour les habitants des quartiers concernés.
Lors de différentes interventions, j'ai demandé déjà que l'on recense à Paris ce que j'appelle les friches industrielles ou les lieux inoccupés. Je pense que la Ville pourrait permettre un rapprochement entre des créateurs et les propriétaires de ces lieux, afin d'aider à la conclusion de baux d'occupation provisoire couvrant la période d'inutilisation de l'immeuble concerné.
Je rappelle aussi que différentes expériences d'art vivant existent dans différentes villes européennes où elles bénéficient d'ailleurs d'argent public, ce qui encourage les jeunes artistes et créateurs ainsi que le développement d'un tissu culturel nécessaire au rayonnement des villes.
Monsieur le Maire, il semble que la Ville de Paris ait pris la décision de recenser ces lieux et d'aider à faciliter la conclusion de baux d'occupation provisoire. Pouvez-vous me le confirmer et me dire plus concrètement ce qui est envisagé ?
Merci.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur GIRARD, vous avez la parole.
M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Concrètement donc, je vous remercie d'avoir fait la même chose que moi en arrivant, c'est-à-dire demander une liste - je l'ai demandée à la Direction des Affaires culturelles et à la DLH - recensant les friches et lieux disponibles et, d'ailleurs, il nous est arrivé de pouvoir attribuer, comme par exemple à un collectif installé dans le 9e arrondissement, des rez-de-chaussée d'immeubles ou d'anciennes boutiques à des artistes, avec des baux commerciaux, pour qu'ils puissent exercer leur activité dans le 20e.
Sur la "Ménagerie de verre" plus concrètement, je suis fier également d'avoir pu proposer au Conseil de Paris une augmentation de subvention considérable, puisque la "Ménagerie de verre" recevait 30.490 euros en 2000 et que la subvention, à ma demande, est passée à 167.694 euros en 2001 et a été maintenue à ce niveau en 2002.
Sur les baux commerciaux, des contacts ont été pris avec les bailleurs sociaux en vue d'affecter à titre provisoire aux artistes des locaux comme lieu de travail (et je voulais commencer mon intervention par un exemple concret). C'est ce que nous faisons.
Ensuite, un recensement a été confié à la S.I.E.M.P. dans le cadre de la mission dont elle a été chargée au titre de l'éradication de l'insalubrité.
Il est envisagé de remettre en état et de louer des locaux à titre provisoire aux artistes qui le souhaitent et le Conseil de Paris sera saisi en ce sens très prochainement.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 17.
Qui est pour ?
Pas d'opposition ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DAC 17).