Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

223 - QOC 2003-573 Question de M. Yves POZZO di BORGO et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris à propos des procédures établies pour la Ville pour le prix de la "meilleure baguette de la Ville de Paris"

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


Libellé de la question :
"Cette question posée en avril dernier n'ayant toujours pas reçu de réponse, M. Yves POZZO di BORGO et les membres du groupe Union pour la démocratie française la soumettent de nouveau dans les mêmes termes.
Le magazine "l'Express" vient d'établir la liste des meilleurs commerces de la Capitale. Boulangers, pâtissiers, bouchers charcutiers, poissonniers, primeurs et fromagers ont ainsi été testés par des grands chefs de la Capitale pour élire, dans chaque catégorie, "la crème des crèmes".
La procédure pour établir ce palmarès implique que les plats soient achetés directement chez les commerçants et présentés anonymement sur des feuilles blanches ou des plats numérotés. Les juges testant les produits à l'aveugle.
Pour les boulangers, le lauréat cette année est un jeune et talentueux boulanger du Centre de Paris, M. Thierry RABINEAU, fournisseur de l'Elysée.
Cette manifestation à laquelle les plus grands noms de la boulangerie parisienne ont pris part, par comparaison, oblige le groupe Union pour la démocratie française à interroger M. le Maire de Paris sur les procédures établies par la Ville pour le prix de la "meilleure baguette de la Ville de Paris".
En effet, selon l'article 4 du règlement de ce Grand prix de la Ville, "les candidats doivent déposer ou faire déposer deux baguettes identiques...chaque candidat certifiera sur l'honneur que les deux baguettes présentées sont de sa propre fabrication...".
Même si cela peut être ultérieurement contrôlé, les baguettes ne sont donc pas achetées chez les commerçants mais déposées par eux à une date et une heure pré-établie...
Il semblerait que notre méthodologie ne permet pas de sélectionner de façon rigoureuse les produits effectivement achetés tous les jours par les Parisiens et les Parisiennes.
Sans remettre en cause la bonne foi des participants à cette manifestation organisée par la Ville de Paris, la procédure adoptée pourrait, éventuellement, faire porter des suspicions sur les produits proposés, et si c'était le cas porter atteinte à ce prix.
M. Yves POZZO di BORGO et les membres du groupe Union pour la démocratie française aimeraient connaître l'avis de la Municipalité sur ce dossier, si elle envisage d'évaluer sa méthodologie, à l'aune de certaines de ces critiques, et éventuellement de la changer afin de ne pas hypothéquer le succès de cette manifestation.
Cette question est valable pour l'ensemble des prix attribués par la Ville, prix prestigieux reconnus par des professionnels."
Réponse (Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe) :
"Le Grand prix de la baguette de la Ville de Paris a été créé par délibération du Conseil municipal du 24 janvier 1994.
Conformément à l'arrêté municipal du 30 janvier 2003, le Grand prix de la baguette de la Ville de Paris est attribué à un artisan boulanger, exploitant individuel, gérant de S.A.R.L. ou P.D.G. de S.A., propriétaire ou locataire gérant d'un fonds de commerce à Paris, fabriquant son pain selon les procédés traditionnels. Il est décerné par un jury présidé par l'Adjoint au Maire chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Professions indépendantes et des Métiers d'art, représentant le Maire de Paris, ou par son représentant. Sa composition est fixée par arrêté municipal.
Sont admis à participer à ce concours les artisans boulangers définis à l'article premier, inscrits au Répertoire des métiers ou immatriculés au Registre du commerce et des sociétés, et répondant aux critères définis par la loi 98-405 du 25 mai 1998 déterminant les conditions juridiques de l'exercice de la profession d'artisan boulanger (J.O. du 26 mai 1998).
Les candidats doivent déposer ou faire déposer deux baguettes identiques à la Chambre professionnelle des artisans boulangers pâtissiers, 7, quai Anjou 75004 Paris, accompagnées d'une enveloppe fermée sans identification extérieure, dans laquelle ils auront consigné leur nom, prénoms, adresse professionnelle et téléphone. Chaque participant certifie sur l'honneur que les deux baguettes présentées sont de sa propre fabrication.
Les deux baguettes doivent répondre aux caractéristiques définies par les articles premier et 2 du décret n° 93-1074 du 13 septembre 1993 relatif à la fabrication du pain, son nom ou sa marque ne devant pas avoir fait l'objet d'un dépôt auprès de l'I.N.P.I. Chaque baguette doit mesurer environ 70 centimètres de long et, en aucun cas, pas moins de 60 centimètres de long et peser entre 250 et 300 grammes. L'utilisation d'adjuvants et d'améliorants est interdite.
Les membres du jury attribuent à chaque groupe de deux baguettes une note sur 20 selon la grille de notation suivante :
Cuisson : 4 points
Goût : 4 points
Mie (alvéolage) : 4 points
Odeur : 4 points
Aspect : 4 points
Total : 20 points
Le candidat ayant fabriqué les baguettes obtenant la note la plus élevée est déclaré vainqueur.
Enfin, les organisateurs se réservent le droit de vérifier à tout moment la qualité et la présentation des produits chez les dix premiers boulangers du concours, ce qui permet de s'assurer de la bonne foi des commerçants ayant concouru. A ce jour, le Grand prix de la baguette de la Ville de Paris n'a pas fait l'objet de critiques."