Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

55 - Vœu déposé par MM. Pierre-Christian TAITTINGER, Gérard LEBAN et les membres du groupe U.M.P. relatif à la création de parcs de stationnement dans le 16e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Et nous passons à l'examen du v?u n° 21 relatif à la création de parcs de stationnement dans le 16e arrondissement déposé par le groupe U.M.P.
C'est Mme DOUVIN qui va le présenter et M. BAUPIN qui va répondre.
Mme Laurence DOUVIN. - Monsieur le Maire, je me ferai l'écho de mes collègues du 16e arrondissement pour dire que la suppression soudaine d'un grand nombre de places dans une zone déjà saturée, pour répondre aux exigences de la Brigade de sapeurs-pompiers, a entraîné un véritable problème, et l'on constate aujourd'hui d'ailleurs une multiplication du stationnement interdit dans ces rues, notamment la nuit, faute de pouvoir trouver d'autres ressources.
Donc, les élus du 16e demandent que plusieurs parcs de stationnement souterrains puissent être réalisés dans les meilleurs délais, notamment à la porte d'Auteuil, boulevard Beauséjour à proximité de la Chaussée de la Muette, boulevard Emile-Augier et boulevard Murat.
Je vous remercie.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame DOUVIN.
C'est M. BAUPIN qui va vous répondre.
M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.
Je crois avoir déjà assez largement répondu par avance tout à l'heure, lors de notre dialogue sur les parkings, et notamment sur la politique municipale en matière de stationnement et de circulation.
Je dois vous avouer une grosse préoccupation en ce qui concerne le 16e arrondissement, puisque, si l'on compare le taux de motorisation parisien qui est de 50,4 %, au taux de motorisation des résidents du 16e arrondissement qui est de 72,9 %, on a un peu le sentiment que cet arrondissement donne une part beaucoup trop importante à l'automobile. Il serait donc souhaitable que la politique que nous mettons en ?uvre, notamment à proximité du bois de Boulogne, puisse conduire à une diminution progressive du taux de motorisation dans cet arrondissement. Il y va de l'intérêt collectif.
En plus, il faut quand même constater que sur la voie publique, certes, il y a eu quelques diminutions de capacité suite aux décisions prises par la Préfecture de police de mise aux normes pour les voitures de la Brigade de sapeurs-pompiers, mais pour autant il reste encore de très nombreuses places de stationnement. 14.771, précisément, sont assujetties au régime mixte dans le 16e arrondissement et 1.464 places sont au régime rotatif, qui pourraient, en cas de besoin, et si c'était demandé par les élus de l'arrondissement, passer à un régime mixte.
Il faut savoir aussi qu'un certain nombre de parkings de stationnement d'ores et déjà existent à proximité des voies concernées, sur l'avenue Paul-Doumer, sur la porte d'Auteuil, sur la porte de Saint-Cloud, sur l'avenue de Versailles - Paul-Raynaud. Là aussi, il y a des parkings existants.
Donc, aujourd'hui, j'apporte un avis défavorable au v?u qui nous est présenté.
M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur BAUPIN, d'avoir répondu très longuement à Mme DOUVIN.
Donc, je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe U.M.P. et assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le v?u est repoussé.