Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

225 - QOC 2003-575 Question de Mme Elisabeth de FRESQUET et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris sur les initiatives envisagées par la Municipalité afin de valoriser la pratique du rugby

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


Libellé de la question :
"Le 7 juin dernier l'équipe de rugby du Stade Français CASG a remporté un nouveau titre de champion de France. Face aux succès croissant de cette équipe, le président du Stade Français, Max GUAZZINI, a fait part de sa volonté de réaménager le stade Jean-Bouin et de voir sa capacité portée à 12.000 places assises. Cette demande semble particulièrement pertinente, compte tenu de l'inconfort et de l'étroitesse de ce stade par rapport au Parc des Princes.
Au-delà de l'effort, comme la convention signée par la Mairie avec le CASG, la pratique de ce sport n'a pas la notoriété qu'elle mérite, que ce soit sur le plan professionnel ou amateur. Les entraînements du Stade Français se font à Meudon, où le club est obligé de louer un stade. Quant aux installations de musculation elles sont inexistantes, et le club est obligé de recourir à des installations privées.
Mme Elisabeth de FRESQUET et les membres du groupe Union pour la démocratie française souhaiteraient donc savoir ce que compte faire M. le Maire de Paris pour que la pratique du rugby soit mieux valorisée à Paris."
Réponse (M. Pascal CHERKI, adjoint) :
"Le stade français C.A.S.G. Paris, récent vainqueur du Championnat de France de rugby utilise le stade Jean-Bouin pour jouer les matchs de compétition du Championnat de France, voire de niveau international. Ce stade est géré dans le cadre d'une convention de gestion d'espaces par le C.A.S.G. Celle-ci prend fin en décembre 2004.
Le stade de rugby possède, à ce jour, une capacité d'accueil de 9.200 places dont 7.700 places assises et 1.500 places debout notamment dans la partie est qui ne possède pas de tribune.
Ce stade construit dans les années 20 a connu une restructuration lors de la construction du périphérique dans les années 1970 et la précédente Municipalité avait engagé un programme de grosses réparations pour un montant de 3,8 millions d'euros. Les travaux avaient porté principalement sur la mise aux normes de l'éclairage du stade, la mise en sécurité des tribunes, la mise en place de sièges adaptés à la configuration, la rénovation des vestiaires et enfin le ravalement de l'ensemble des installations sportives.
Cependant, les installations actuelles offertes au club ne sont pas satisfaisantes pour un club de haut niveau, tel que le stade français C.A.S.G. Paris. La nouvelle Municipalité vient donc d'engager une étude portant sur l'augmentation de la capacité du stade afin de la porter aux environs de 12.000 places assises et de doter les infrastructures d'espaces adaptés au déroulement des compétitions sportives.
Par ailleurs, il y aurait lieu d'apporter à ce club des moyens adaptés pour que les entraînements, tant des équipes professionnelles qu'amateurs de ce club se fassent dans les meilleures conditions.
L'intérêt de cette opération a conduit le Maire de Paris à la retenir au titre du programme des investissements pour Paris pour la période 2004-2007.
Dès que les résultats de cette étude qui vient d'être lancée par la Direction de la Jeunesse et des Sports de la Ville de Paris seront connus, je ne manquerai pas de vous informer de la suite qui sera donnée à ce dossier."