Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

139 - Vœu déposé par M. Sylvain GAREL, Mme Anne LE STRAT et les membres du groupe "Les Verts" en faveur de la libération d'Aung San Suu Kyi

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u n° 74.
Madame LE STRAT, vous avez la parole.
Mme Anne LE STRAT. - Merci.
Je serais très brève. Je pense qu'il n'est plus nécessaire de présenter ici Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la Paix en 1991, dirigeante de la Ligue nationale pour la démocratie en Birmanie, pacifiste déterminée qui n'a cessé de lutter pour la démocratie dans son pays.
Elle est détenue... c'est un peu difficile...
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous terminons, laissez Mme LE STRAT s'exprimer.
Mme Anne LE STRAT. - Elle est détenue et maintenue au secret dans des conditions assez inhumaines et selon une loi qui permet la détention administrative sans jugement pendant 5 ans. Nous avons déposé ce v?u afin que Paris, qui s'honore dans ses prises de position pour les Droits de l'Homme, puisse soutenir tous les efforts faits pour la libération de Aung San Suu Kyi.
Très rapidement je vous lis les trois lignes que nous soumettons au vote de cette Assemblée: que la Ville de Paris s'engage dans la mobilisation en faveur de la libération de Aung San Suu Kyi et des autres prisonniers politiques en Birmanie qui ne sont pas oubliés et que le Maire de Paris use de toutes ses prérogatives et de toute son influence pour favoriser leur libération.
Je vous remercie.
M. Christian SAUTTER, adjoint. - Bravo.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur SCHAPIRA.
M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Je ne peux que m'associer au v?u de Mme LE STRAT. Et j'indique que M. le Maire de Paris usera de toute son influence et de ses prérogatives. Il écrira à l'Ambassadeur et au Ministre des Affaires étrangères et à tous ceux qui peuvent avoir une influence sur le Gouvernement birman, en sachant qu'un Prix Nobel de la Paix cela pèse très lourd dans ce genre d'intervention.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Très bien !
Je mets aux voix, à main levée, ce v?u.
Qui est pour ?
Pas d'opposition ?
Abstentions ?
Le v?u est adopté. (2003, V. 133).