Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe communiste relatif au devenir du Palais de la découverte.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons au voeu référencé n° 28 dans le fascicule, déposé par le groupe communiste.

C?est Mme BECKER qui interrogera M. Jean-Louis MISSIKA.

Mme Emmanuelle BECKER. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, le conseil de modernisation des politiques publiques qui s?est tenu le 12 décembre dernier a annoncé la fusion du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l?industrie avec un calendrier précipité et en suivant une méthode opaque.

Ces deux établissements ont des statuts différents leur permettant de répondre chacun à des missions spécifiques. Pour le Palais de la découverte : présentation des fondamentaux de la science, de la recherche actuelle et développement de la médiation humaine. Pour la Cité des sciences et de l?industrie : présentation de la science dans son actualité et ses avancées.

Placés sous une tutelle commune, ces deux établissements risquent de perdre chacun leur propre identité. Rappelons qu?ils sont déjà regroupés sur la même ligne budgétaire depuis 2006.

Le personnel du Palais de la découverte s?inquiète et à juste titre de ce nouveau rapprochement. Avec une administration commune, le Palais de la découverte devra sans doute changer de statut et devenir également un EPIC. Comment pourra-t-il alors remplir ses missions de service public avec des objectifs commerciaux quand ses financeurs seront des partenaires privés ?

Soutenu dans sa démarche par nombre de grands scientifiques et prix Nobel, par 26.700 signataires d?une pétition lancée en alerte depuis 2004, le personnel du Palais de la découverte souhaite attirer l?attention des pouvoirs publics sur le nécessité vitale d?un budget de rénovation globale du bâtiment, du maintien de l?autonomie du Palais de la découverte, de sa spécificité de médiation humaine et de ses locaux permettant d?assurer pleinement sa mission de vulgarisation scientifique.

(M. le Maire de Paris reprend place au fauteuil de la présidence).

Chers collègues, il y a urgence. Le projet de fusion des deux établissements doit être finalisé le 15 mai et ce, dans une totale opacité. C?est pourquoi, après discussion avec l?Exécutif, nous proposons que le Conseil de Paris émette le voeu que M. le Maire de Paris intervienne de manière urgente auprès du Gouvernement pour obtenir des informations précises sur le devenir du Palais de la découverte, des garanties sur la sauvegarde de ses missions de service public et d?éducation populaire, ainsi qu?un budget pour la rénovation globale du bâtiment.

Merci.

M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci à vous.

La parole est à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Monsieur le Maire, le Palais de la découverte est une grande institution scientifique de Paris. Il est sous la tutelle du Ministère de l?enseignement supérieur et de la recherche et sous la responsabilité budgétaire du ministère de la culture et de la communication.

Fréquenté par plus de 600.000 visiteurs par an, il assure une mission de communication scientifique depuis trois-quarts de siècle. L?Etat a promis à de nombreuses reprises la rénovation du Palais de la découverte mais il n?est jamais passé à l?acte. Le rapport de Philippe ADNOT, sénateur de l?Aube, chargé par la Commission des finances du Sénat d?effectuer une mission de contrôle budgétaire sur la situation du Palais de la découverte en 2007, a dressé un état des lieux alarmant concernant la sécurité et la dégradation du bâtiment.

Il est vrai que dans le cadre de la révision générale des politiques publiques, un regroupement avec la Cité des sciences et de l?industrie semble envisagé par l?Etat. Nous ne disposons pas d?informations précises à ce sujet et il est certainement utile de demander une meilleure information.

Je suis favorable à ce voeu que je vous propose d?adopter.

M. LE MAIRE DE PARIS. - D?accord. Merci, Monsieur MISSIKA.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposé par le groupe communiste, avec un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

La proposition de v?u est adoptée. (2008, V. 16).