Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu présenté par M. Pierre CASTAGNOU relatif au réaménagement de l’avenue du Général Leclerc.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2008


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous examinons à présent la proposition de v?u référencé n° 8 dans le fascicule, déposé par Pierre CASTAGNOU, relatif au réaménagement de l?avenue du Général Leclerc. Ce v?u a été adopté à l?unanimité par le Conseil du 14e arrondissement.

Monsieur Pierre CASTAGNOU, vous avez la parole.

M. Pierre CASTAGNOU, maire du 14e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.

Ayant été adopté à l?unanimité par le Conseil du 14e arrondissement, je pense que ce v?u rétablira le calme ou la sérénité dans notre Assemblée.

La question du réaménagement de l?avenue du Général Leclerc est une question déjà ancienne tant il est vrai que cette avenue est aujourd?hui une autoroute urbaine, bruyante, polluante, dangereuse pour les piétons, les cyclistes et qu?il y a de nombreux accidents.

Cette avenue doit redevenir ou devenir à nouveau une véritable avenue urbaine. Il se trouve que l?avenue du Général Leclerc est une voie qui relève de la compétence de la Préfecture de police en raison du passage des convois de détenus et des convois officiels qui l?empruntent. Sous la précédente mandature, des études avaient été engagées, mais le Préfet de police de l?époque nous avait fait savoir qu?il convenait de reporter ce projet dans l?attente de l?achèvement du chantier du tramway T3, qui entraînait des difficultés de circulation. Ce qui est le cas depuis maintenant seize mois.

C?est la raison pour laquelle le Conseil du 14e arrondissement a considéré qu?il convenait de saisir de nouveau la Préfecture de police. Aussi le Conseil du 14e arrondissement demande-t-il à M. le Maire de Paris de bien vouloir solliciter l?accord de M. le Préfet de police en vue de mener les études nécessaires au réaménagement de l?avenue du Général Leclerc depuis la porte d?Orléans jusqu?à la place Denfert-Rochereau.

Bien entendu, ce réaménagement de l?avenue du Général Leclerc ne pourra être réalisé qu?en concertation entre les services de la Ville de Paris, de la Préfecture de police, de la R.A.T.P., les riverains, les associations, les partenaires locaux et j?ajoute les communes limitrophes concernées. Merci.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Pierre CASTAGNOU.

Un mot, Monsieur le Préfet de police, avant de donner la parole à Mme Annick LEPETIT.

M. LE PREFET DE POLICE. - Merci, Madame la Maire.

Je remercie d?abord M. CASTAGNOU d?avoir eu la courtoisie de me prévenir du dépôt de ce v?u la semaine dernière. Comme M. CASTAGNOU vient de l?indiquer, mon prédécesseur avait une position qui était, semble-t-il, fondée sur des éléments qui n?ont plus lieu d?être et qui ont été modifiés. L?engagement que je peux prendre, et si je suis saisi par M. le Maire de Paris après l?adoption de ce v?u, c?est bien sûr d?étudier ce dossier en liaison avec la Ville de Paris.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur le Préfet.

Madame LEPETIT, vous avez la parole.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Je tiens d?abord à féliciter le Maire du 14e arrondissement qui a fait voter ce v?u à l?unanimité de son conseil. Ensuite, bien sûr, je rebondis sur les propos de M. le Préfet pour que nous puissions reparler de cet axe qui est effectivement très fortement saturé et qu?il faut sans doute réaménager. Je souhaite un avis favorable du Conseil de Paris sur ce v?u.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Madame LEPETIT.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Qui ne prend pas par au vote ?

La proposition de v?u est adoptée. (2008, V. 2).