Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Fixation de la nature des épreuves du concours public d'accès au corps des professeurs de la Ville de Paris (discipline : arts plastiques dans les classes de niveau élémentaire des écoles de la Ville de Paris). M. François DAGNAUD, rapporteur.

Déliberation/ Conseil municipal/ Septembre 2001 [2001 DRH 37]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 5 octobre 2001.
Reçue par le représentant de l'Etat le 5 octobre 2001.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, notamment son article 118 ;
Vu la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat, notamment son article 20 ;
Vu le décret n° 85-1229 du 20 novembre 1985 relatif aux conditions générales de recrutement des agents de la fonction publique territoriale ;
Vu le décret n° 94-415 du 24 mai 1994, modifié, portant dispositions statutaires relatives aux personnels des administrations parisiennes ;
Vu la délibération D. 2143-1° des 10 et 11 décembre 1990 modifiée portant fixation du statut particulier du corps des professeurs de la Ville de Paris ;
Vu l'arrêté municipal du 24 décembre 1999 fixant la nature des épreuves du concours public d'accès au corps des professeurs de la Ville de Paris (discipline : arts plastiques dans les classes de niveau élémentaire des écoles de la Ville de Paris);
Vu le projet de délibération en date du 18 septembre 2001 par lequel M. le Maire de Paris lui propose d'abroger l'arrêté municipal du 24 décembre 1999 susvisé et de fixer la nature et le programme des épreuves des concours pour l'accès au corps des professeurs de la Ville de Paris (discipline : arts plastiques dans les classes de niveau élémentaire des écoles de la Ville de Paris).
Sur le rapport présenté par M. François DAGNAUD, au nom de la 2e Commission,

Délibère :

Article premier.- L'arrêté municipal du 24 décembre 1999, fixant les modalités d'organisation et des programmes du concours public pour l'accès au corps des professeurs de la Ville de Paris (discipline : arts plastiques dans les classes de niveau élémentaire des écoles de la Ville de Paris), est abrogé.
Art. 2.- Le concours public sur épreuves prévu à l'article 4 de la délibération D. 2143 en date des 10 et 11 décembre 1990 modifiée, pour l'accès au corps des professeurs de la Ville de Paris (discipline : arts plastiques dans les classes de niveau élémentaire des écoles de la Ville de Paris), est ouvert, suivant les besoins du service, par un arrêté municipal qui fixe la date des épreuves et le nombre de places offertes.
Art. 3.- Les inscriptions sont reçues à la direction des ressources humaines (bureau du recrutement) dans les conditions prévues par l'arrêté portant ouverture du concours. La liste des candidat(e)s autorisé(e)s à concourir est arrêtée par le Maire de Paris.
Art. 4.- La désignation du jury est effectuée pour chaque concours par un arrêté municipal. Un(e) fonctionnaire de la direction des ressources humaines en assure le secrétariat. Un(e) représentant(e) du personnel peut assister, en cette qualité, aux travaux du jury. Il ou elle ne peut participer au choix des sujets des épreuves, à la correction de celles-ci ni à l'attribution des notes et aux délibérations du jury.
Art. 5.- Le concours comporte 3 séries d'épreuves dont la valeur est exprimée par des notes variant de 0 à 20. Chacune des notes est multipliée par le coefficient prévu pour l'épreuve correspondante.

Première série (coefficient 16)


Epreuve A - Création plastique en deux dimensions

(durée : 6 heures - coefficient 6)
Sujet : un thème incitateur qui peut être lié à une référence (un document iconographique, un objet, un modèle, etc...)
Exécution : Création plastique sensible et personnalisée, format grand aigle maximum
Les candidat(e)s porteront une attention particulière à la maîtrise des techniques retenues et à la pertinence des choix de celles-ci.
L'utilisation de technique à séchage lent n'est pas admise.

Epreuve B - Communication visuelle et explicitation analytique

(durée : 5 heures - coefficient 5)
Sujet : un document iconographique à expliciter de façon essentiellement graphique.
(Le travail graphique n'est pas exclusif du travail de la couleur, voire de la matière.)
Il pourra être demandé aux candidat(e)s de procéder à l'analyse d'un document, d'en montrer la composition et de mettre en évidence sa logique constitutive. Cette épreuve ne doit pas être comprise comme épreuve de re-création. Les candidat(e)s devront s'attacher à mettre en ?uvre de façon pertinente des moyens d'expression dont la conduite et la maîtrise technique seront sûres et éprouvées.
Exécution :
1- Essais, recherches, croquis et notations graphiques préparatoires obligatoirement joints à la composition finale.
2- Composition finale : parmi les recherches énumérées ci-dessus, les candidat(e)s en choisiront une qu'ils (elles) s'attacheront à développer jusqu'à une forme aboutie et claire.
L'utilisation de technique à séchage lent n'est pas admise.

Epreuve C - Contrôle des connaissances artistiques

(durée : 4 heures - coefficient 5)
Le programme de cette épreuve est fixé, pour chaque concours.
Sujet : à partir d'un programme limitatif, il s'agit de tester les capacités des candidat(e)s à tirer parti de leurs connaissances artistiques.
Forme : composition écrite.
Cette épreuve fait l'objet d'une double correction.
Deuxième série (coefficient 6)
Création en volume : durée : 8 heures
Sujet : un thème proposé par le jury.
Exécution : 1 - Un avant-projet en deux dimensions comprendra toutes les indications utiles à la compréhension des intentions de réalisation. La remise de celui-ci est obligatoire en fin d'épreuve sous peine d'élimination.
2 - Réalisation finale dont aucune des trois dimensions du volume ne devra dépasser 30 cm.
Les candidat(e)s devront se munir de petit matériel utile à la réalisation de leur projet (carton, cutter, pâte à modeler, carton zéphyr...)
L'utilisation de technique à séchage lent n'est pas admise.
Troisième série (coefficient 8)
Epreuve orale
- Préparation : 30 minutes
- Présentation devant le jury : 15 minutes
- Entretien : entre 10 et 20 minutes
Entretien avec le jury à la suite de la présentation, par les candidat(e)s, d'une séquence pédagogique élaborée à partir :
A/ d'un terme emprunté au vocabulaire plastique,
ou B/ d'un document unique (poster),
ou C/ d'une série de documents (diapositives).
Les candidat(e)s tirent au sort un sujet dans chacune des séries A, B et C et retiennent, à leur choix, un des trois.
Cette épreuve est destinée à apprécier la capacité des candidat(e)s à structurer, élaborer, organiser les éléments qu'ils (elles) jugent important de mettre en ?uvre pour mener à bien une séquence didactique, articulée autour d'une problématique plastique mise en évidence à partir de la proposition choisie. Les candidat(e)s indiqueront le niveau de classe concerné.
Art. 6.- Est éliminatoire toute note inférieure à 7 sur 20 à l'une des épreuves de ce concours.
Art. 7.- Nul(le) ne peut être admis(e) à participer aux épreuves de la série suivante et nul(le) ne peut être reçu(e) à l'issue de l'ensemble des épreuves de ce concours s'il (elle) n'a obtenu un nombre de points au moins égal à un minimum fixé par le jury.
Art. 8.- Sont déclarés reçu(e)s, dans la limite des postes offerts, les candidat(e)s ayant obtenu le plus grand nombre de points.
Si plusieurs candidat(e)s réunissent le même nombre de points, la priorité est accordée à celui ou celle qui a obtenu la meilleure note à l'épreuve de création plastique en deux dimensions puis, en cas d'égalité de note à cette épreuve, à celui ou celle ayant obtenu le plus grand nombre de points à l'épreuve de la troisième série.