Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à l’attribution du nom d’une place du 15e arrondissement en hommage à Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 19 dans le fascicule, par lequel M. Claude DARGENT, Mme HIDALGO et d?autres élus souhaitent qu?une place du 15e arrondissement porte le nom de Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

La parole est à M. DARGENT.

M. Claude DARGENT. - Geneviève de Gaulle-Anthonioz est décédée le 14 février 2002, voici donc un peu plus de six ans. Or, cette grande dame a mené tout au long de sa vie une série de combats tout à fait exemplaires.

Engagée précocement dans la résistance, son action l?a conduite à la déportation à Ravensbrück. Elle a ensuite témoigné, tout au long de sa vie, de cette période dramatique de notre histoire, notamment en présidant l?association des déportées et internées de la Résistance et en déposant, on s?en souvient, au procès de Klaus Barbie en 1987.

Beaucoup auraient considéré que ce travail de mémoire suffit à remplir une vie. Tel n?était pas le cas de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, qui a engagé un deuxième combat : le combat contre la grande pauvreté, en présidant l?association ATD-Quart Monde de 1964 à 2000. A ce titre, elle a siégé au Conseil Economique et Social et s?est battue pour que fut votée une loi contre la grande pauvreté, y parvenant en 1998.

Geneviève de Gaulle-Anthonioz est enfin la première femme devenue Grand-Croix dans l?ordre de la Légion d?honneur. Toutes ces raisons justifient que son nom soit inscrit dans l?espace public parisien. C?est pourquoi les élus de gauche ont proposé que la place située à l?angle des rues de Vaugirard et de la Convention porte désormais le nom de place Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Ce v?u, adopté à l?unanimité du conseil d?arrondissement du 15e est désormais porté par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés devant notre Assemblée qui aura, j?en suis sûr, à c?ur de lui réserver l?accueil le plus favorable.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je donne la parole à Mme HIDALGO et Mme MACÉ de LÉPINAY fera une explication de vote.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - Bien sûr, c?est un avis très favorable à cette proposition. Plusieurs v?ux avaient été exprimés sous la précédente mandature pour donner le nom de Geneviève de Gaulle-Anthonioz à des lieux ou des équipements. Je crois d?ailleurs qu?une école du 13e arrondissement porte son nom.

Il s?agit là de localiser sur une place du 15e arrondissement le nom de cette très grande dame. Je ne vais pas reprendre tout ce qu?a dit fort justement Claude DARGENT, mais j?ai le souvenir de Geneviève de Gaulle-Anthonioz à la tribune de l?Assemblée nationale en 1998, lors du vote de la loi contre les exclusions où elle avait déclaré, cela avait été un moment extrêmement émouvant, que cela faisait plus de 50 ans qu?elle attendait une telle loi. Elle a été très présente sur ce texte essentiel qui visait à lutter contre toutes les formes d?exclusion et bien sûr contre la grande pauvreté.

Concernant ce v?u, qui a été voté à l?unanimité du 15e arrondissement, l?Exécutif, à travers mon expression, apporte un avis très favorable pour qu?il soit adopté et mis en ?uvre rapidement.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame HIDALGO.

La parole est à Mme MACÉ de LÉPINAY pour une explication de vote.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Merci, Monsieur le Maire.

Effectivement, le v?u a été soumis au Conseil du 15e arrondissement et adopté à l?unanimité.

Nous nous réjouissons qu?une place du 15e arrondissement puisse éventuellement porter le nom de Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

Je veux rappeler que les v?ux qui ont été évoqués par Mme HIDALGO provenaient de Jacques TOUBON qui avait souhaité juste après la mort de Mme de Gaulle-Anthonioz qu?une rue porte son nom dans le 13e arrondissement, ce voeu avait été adopté à l?unanimité du Conseil du 13e arrondissement. Il n?a pas été suivi d?effet.

Je rappelle que dès le 8 mars 2002, le Maire de Paris avait demandé à Mme HIDALGO de mettre en route la procédure pour donner le nom de Geneviève de Gaulle Anthonioz à une rue, le 8 mars, journée de la femme.

Enfin je veux dire que ma collègue Joëlle CHERIOUX de SOULTRAIT avait, en octobre 2002, au Conseil Général, émis un v?u pour honorer la mémoire de Geneviève de Gaulle-Anthonioz et qu?à travers sa mémoire soient honorés tous ceux qui luttent contre la misère.

Je veux, Monsieur le Maire, faire trois petites remarques. Une, de pure forme, corrigée par M. Claude DARGENT. Il est bien évident que Geneviève de Gaulle-Anthonioz n?est pas la première femme à avoir reçu la légion d?honneur mais bien la première femme à avoir été Grand-Croix de la légion d?honneur.

Je voudrais faire une remarque sur la méthode utilisée pour déposer ce v?u. Il me semble qu?il est d?usage de solliciter l?avis des membres de la famille des personnes que l?on veut honorer par l?attribution d?un nom de rue, or, ce matin encore, aucun contact n?avait été pris avec les enfants de Geneviève de Gaulle-Anthonioz pour leur soumettre la proposition que vous nous faites et recueillir leur assentiment sur le lieu envisagé.

Enfin, la troisième remarque prendra la forme d?un v?u. Je souhaite Monsieur le Maire que la Ville de Paris propose rapidement d?attribuer le nom d?une rue à Germaine Tillion qui vient de disparaître. Cette grande résistante, personnalité exceptionnelle, elle aussi Grand-Croix de la légion d?honneur était depuis Ravensbrück une des plus grandes amies de Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs de l?opposition municipale).

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci Madame MACE de LEPINAY.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme Anne HIDALGO, M. Claude DARGENT, Mme Fatima LALEM et M. Gilles ALAYRAC et j?espère que nous le voterons à l?unanimité.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

La proposition de voeu est adoptée à l?unanimité (2008, V. 11).