Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

43 - QOC 96-178 Question de M. Jean WLOS, Mme Mireille MARCHIONI et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris à propos de la subvention versée par la Ville de Paris au théâtre "Espace Acteur" (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- Nous passons aux questions du groupe communiste.
La première d'entre elles, posée par M. Jean WLOS et Mme Mireille MARCHIONI est adressée à M. le Maire de Paris en ces termes :
"Le théâtre "Espace acteur" situé 14 bis, rue Sainte-Isaure (18e), a appris avec stupéfaction la décision brutale de diminution de moitié de la subvention allouée par la Ville de Paris.
Grâce à la subvention de 2 millions de francs en 1995, ce théâtre a pu fonctionner avec succès depuis sa création en 1989 par la Ville de Paris, qui en avait assuré la construction.
La population du 18e arrondissement et des environs y est très attachée et a pu apprécier ses réalisations remarquables et son rôle très positif pour l'essor de la culture. Son public a doublé en trois ans, la participation des enfants des écoles y a été importante et il s'est révélé être un lieu de création et un tremplin pour les jeunes compagnies.
La direction du théâtre, fort de sa bonne gestion, estime que sans la participation de la Ville à hauteur de la subvention de 1995, il ne lui serait plus possible de poursuivre ses activités.
La mesure de restriction prise par la Ville paraît donc aberrante, eu égard aux efforts accomplis. La disparition de ce théâtre représenterait un véritable gâchis que rien ne saurait justifier.
Aussi, M. Jean WLOS, Mme Mireille MARCHIONI et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris de revenir sur cette décision et d'assurer ainsi la pérennité de ce lieu culturel situé au coeur d'un quartier populaire de la Capitale."
La parole est à Mme MACÉ de LÉPINAY.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint.- La Ville de Paris a soutenu l'association "Espace Acteur" dès sa création en 1984. Il faut rappeler qu'à l'origine l'association "Espace Acteur" était une école de formation d'acteurs dirigée par Guy Shelley. Cette école disparue en 1992, fondait sa pédagogie sur des méthodes pluridisciplinaires pratiquées dans les pays anglo-saxons. Elle présentait également des spectacles, souvent joués par les élèves de l'école.
A partir de 1992, l'association s'est entièrement consacrée à la réalisation et à la production théâtrale. La Ville de Paris a suivi l'association dans son évolution. La subvention a ainsi progressé de près de 50 %, de 1,030 million de francs en 1991 à 1,500 million de francs en 1992.
Après trois saisons entières, il est apparu que la programmation d'"Espace Acteur" n'était pas en mesure de réaliser les ambitions affichées qui avaient motivé l'aide municipale. Le caractère composite de cette programmation et l'absence de ligne artistique n'ont permis ni de conquérir, ni de fidéliser durablement un public. La fréquentation moyenne du théâtre se situe en effet au-dessous de 20 % avec un nombre moyen de 140 représentations annuelles.
En termes de notoriété professionnelle, le théâtre ne s'est pas affirmé non plus : il n'est pas parvenu à être suivi favorablement par la presse, et n'a surtout pas réussi à obtenir d'autres partenariats financiers. Il faut, en effet, relever que le Ministère de la Culture n'a jamais accordé de subvention à "Espace Acteur".
Dans ces conditions, la Ville de Paris souhaite reconsidérer son soutien à cette association.
Cependant, afin de l'inciter à rechercher des financements de substitution ou de lui permettre une reconversion, il a été décidé de réduire le montant de la subvention annuelle versée sans toutefois la supprimer totalement.
C'est ainsi que la subvention proposée pour 1996, soit 1.000.000 F, est en réduction de 700.000 F par rapport à la subvention annuelle versée en 1995, 1.700.000 F. Il faut enfin ajouter qu'une subvention exceptionnelle complémentaire de 300.000 F a déjà été attribuée à "Espace-Acteur" lors du collectif budgétaire de 1995, afin de l'aider à préparer la transition vers un financement plus diversifié.

(Applaudissements sur les bancs des groupes "Rassemblement pour Paris" et "Paris-Libertés").

M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- Merci, Madame MACÉ de LÉPINAY.