Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

9 - Dépôt des questions d'actualité.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 1996




M. Roger ROMANI, adjoint, président.- Avant de suspendre la séance jusqu'à 15 heures, je vais vous donner connaissance des questions d'actualité qui ont été déposées.
Une question d'actualité de M. Xavier-Marie BORDET, au nom du groupe "Rassemblement pour Paris", à M. le Maire de Paris. En voici le texte : "Le Schéma directeur de l'enseignement supérieur et de la recherche en Ile-de-France dresse un tableau très inquiétant du proche avenir de la recherche à Paris et en région parisienne.
Au nom du groupe "Rassemblement pour Paris", M. Xavier-Marie BORDET demande à M. le Maire de Paris de lui faire connaître ses réflexions sur ce constat et quelles initiatives il compte prendre pour alerter l'opinion et les pouvoirs publics ?".
Une question d'actualité de M. Georges SARRE, au nom du groupe du Mouvement des citoyens, à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police, dont voici l'intitulé : "Quelles mesures comptent-ils prendre ou faire prendre pour interdire le stade aux supporters fascistes du Paris-Saint-Germain ?".
Mme Martine BILLARD, élue de "Paris, écologie, solidarité et citoyenneté", pose à M. le Maire de Paris une question d'actualité en ces termes :
"La Mairie de Paris a choisi cette année de faire procéder à la majorité des inscriptions aux vacances "Arc-en-ciel" par le serveur Minitel 3615 Paris.
Le choix de cette solution technique a donc entraîné une première sélection entre les possesseurs de Minitel et ceux qui n'en possèdent pas, et aussi entre ceux qui savent s'en servir et les autres.
En effet le nombre de places disponibles par les centres de loisirs était ridiculement limité.
Toute la presse s'est fait l'écho des difficultés, quand cela n'a pas été l'impossibilité de se connecter pour effectuer les inscriptions. Cela a entraîné des frais importants de communication téléphonique pour les parents. Malgré cela un certain nombre de familles n'ont pu obtenir d'inscription.
En conséquence, je souhaiterai connaître quelles dispositions compte prendre la Mairie de Paris :
- pour rembourser les coûts exorbitants aux familles ;
- pour accepter les inscriptions des enfants dont les parents ont été déconnectés du serveur avant la validation de leur saisie, même si ces inscriptions signifient en conséquence une augmentation du nombre de places offertes ;
- pour procéder à une concertation avec l'ensemble des acteurs concernés (Fédération de parents d'élèves, mairies d'arrondissement, D.A.S.C.O., coordinateurs de centres de loisirs) afin de proposer des solutions pour l'an prochain qui favorisent réellement l'inscription des enfants qui autrement ne partiraient pas en vacances."
La question d'actualité de Mme Olga TROSTIANSKY, au nom du groupe socialiste et apparentés, à M. le Maire de Paris, concerne "les inscriptions dans les colonies de vacances organisées par la Ville de Paris et sur les difficultés rencontrées cette année par les parents pour inscrire leurs enfants par la voie du Minitel".
Enfin, la dernière question d'actualité émane du groupe communiste. Elle aussi concerne "les conditions d'inscriptions pour les vacances "Arc-en-ciel".
Mes chers collègues, je suspens la séance et vous informe que nous reprenons à quinze heures précises.