Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

51 - QOC 96-190 Question de Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris concernant les établissements publics municipaux équipés de distributeurs automatiques de préservatifs.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- Nous examinons la question orale de Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL concernant les établissements publics municipaux équipés de distributeurs automatiques de préservatifs.
Je vous en donne lecture :
"Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL et les membres du groupe socialiste et apparentés souhaitent connaître le nombre d'établissements publics municipaux (piscines, installations sportives, stades, gymnases, maisons de jeunes, maisons des associations, etc.) équipés de distributeurs de préservatifs en état régulier de fonctionnement ainsi que de brochures d'information sur la prévention du S.I.D.A.
Si la totalité des établissements concernés n'en sont pas équipés, ils demandent que, dans le cadre du contrat Ville-Etat, une partie du budget soit consacrée à l'installation de nouveaux distributeurs ainsi que la mise à disposition de documents d'information."
Je vous communique la réponse, au lieu et place de M. Claude GRISCELLI, adjoint.
Je répondrai à Mme HOFFMAN-RISPAL qu'afin d'informer avec le maximum d'efficacité les jeunes Parisiens sur la prévention du V.I.H. et l'utilisation du préservatif, la Mairie de Paris a choisi de privilégier la distribution de préservatifs assortie d'une information, de préférence à l'installation de distributeurs de préservatifs.
Elle a donc constitué des équipes d'information et de prévention mobiles, les E.M.I.P.S., et de santé scolaire, qui assurent ces séances d'information. Elle subventionne également les équipes du C.R.I.P.S. et du Kiosque qui agissent selon le même principe.
Outre le milieu scolaire, ces équipes ont organisé des séances d'information dans les foyers de jeunes, les piscines, les gymnases et Antennes Jeunes Information au cours desquelles il y a distribution et démonstration du préservatif, et distribution de brochures.
Pour assurer la continuité de ces actions, les 39 centres d'animation que gère la Direction de la Jeunesse et des Sports sont largement approvisionnés en préservatifs ainsi qu'en brochures d'information sur la prévention du S.I.D.A.
Il en est de même pour les deux "kiosques Paris-Jeunes" situés au sein de l'Aquaboulevard et 25 boulevard Bourdon dans le 4e.
Au total, la Mairie de Paris distribue chaque année plus de 300.000 préservatifs gratuits par l'intermédiaire de canaux tels que ses centres de dépistage anonyme et gratuit, ses "antennes Jeunes Information", les deux "kiosques Information Sida Toxicomanie" des rues Dante, dans le 5e, et Geoffroy-l'Asnier dans le 4e.
La convention du 19 mars 1996 entre l'Etat et la Ville de Paris pour la prévention, le dépistage et l'accompagnement social des personnes atteintes d'infection à V.I.H. et des usagers de drogue, a prévu de réaliser un effort particulier en matière de prévention auprès des jeunes.
Dans ce cadre, la priorité sera donnée à la fourniture gratuite de préservatifs aux jeunes en situation de précarité qui accèdent difficilement à l'information.
La mise à disposition de préservatifs gratuits et de brochures d'information sera donc étendue dans les centres et foyers d'hébergement, les missions locales pour l'insertion des jeunes, les clubs de prévention, les antennes Jeunes Information de la Mairie de Paris et, plus généralement, dans tous les lieux d'accueil et d'orientation des jeunes Parisiens.